En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer des contenus et services adaptés à vos centres d’intérêts. En savoir plus et gérer ces paramètres.x

Cinéma 3D : des effets indésirables ?

1
2
3
4
5
(aucun avis)
vu par 561 lecteurs

L’observation de troubles divers après le visionnage de films en 3D pourrait ouvrir le débat sur les effets indésirables liés à ce nouveau genre de cinéma.

Lunettes 3D

La vision en relief résulte d’un ensemble de mécanismes complexes faisant intervenir les yeux, les nerfs optiques et plusieurs régions du cerveau. Chaque œil enregistre une image légèrement différente et le cerveau utilise ces signaux pour recréer une impression de relief. Voir un film en trois dimensions (3D) requiert des lunettes spéciales et nécessite une adaptation de la vision, notamment par des mouvements inhabituels des yeux. Cette adaptation est particulièrement nécessaire chez les personnes qui souffrent de strabisme, même léger.

Certains spectateurs (environ 10 %) se plaignent de divers troubles après le visionnage d'un film en 3D : fatigue ou gêne visuelle, maux de tête voire déclenchement d'une crise de migraine. Ces troubles sont temporaires et pourraient être dus au travail d'adaptation que le cerveau est obligé de faire quand les deux images qui donnent l'impression de relief ne sont pas alignés de la même manière que dans la vie réelle.

Ces effets indésirables pourraient être à l’origine d’un nouveau débat sur les éventuels effets de la 3D sur la vision, d’autant plus que, selon les professionnels du cinéma, l’utilisation de ce mode de projection est amenée à se multiplier dans les années à venir. À ce jour, il n’existe aucune étude sérieuse, ni en faveur, ni en défaveur de la 3D. Néanmoins, les professionnels de la vision, ophtalmologistes et opticiens, peuvent d’ores et déjà se préparer à répondre aux questions de leurs patients à ce sujet.

 

Source : Acuité, février 2010.

Commentaires (0)