Trop souvent rend sourd...

1
2
3
4
5
(aucun avis)
vu par 1553 lecteurs

La prise régulière de paracétamol augmente le risque de surdité, en particulier chez les hommes de moins de 50 ans.

alt

Le paracétamol est un médicament antalgique (qui agit contre la douleur) et antipyrétique (qui agit contre la fièvre). Très largement utilisé dans le monde, le paracétamol n’est cependant pas inoffensif et peut se révéler mortellement toxique en cas de surdosage.

Selon une étude américaine, l'usage trop fréquent du paracétamol serait également toxique pour les organes de l'audition. Ce type de toxicité a déjà été signalé pour d'autres médicaments contre la douleur : aspirine et anti-inflammatoires non stéroïdiens, comme l’ibuprofène. Pour réaliser cette étude, un questionnaire portant sur l’usage de médicaments contre la douleur, la perte d’audition (diagnostiquée par un médecin) et d’autres facteurs, a été adressé tous les deux ans à près de 27.000 hommes âgés de 40 à 74 ans, pendant une durée totale de dix-huit ans. Environ 3.500 participants ont développé une perte de l'audition pendant ces dix-huit années.

Les résultats de l’étude montre que la prise régulière de médicaments contre la douleur (au moins deux fois par semaine) est associée à une perte auditive chez les hommes, avec un risque accru chez ceux qui ont commencé cette prise régulière avant l'âge de 50 ans. Parmi les médicaments contre la douleur étudiés, le paracétamol est celui qui semble augmenter le risque de surdité le plus fortement (risque multiplié par 2, contre 1,6 pour l'ibuprofène et 1,3 pour l'aspirine). Ainsi, cette étude confirme que les médicaments contre la douleur doivent être pris sans excès et toujours sous le contrôle d'un professionnel de la santé.

 

Source : Curhan SG et al.: Analgesic use and risk of hearing loss in men. American Journal of Medicine, 2010.

Commentaires (0)