En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer des contenus et services adaptés à vos centres d’intérêts. En savoir plus et gérer ces paramètres.x

Rouges tomates et jaune hépatite.

1
2
3
4
5
(aucun avis)
vu par 309 lecteurs

Des tomates séchées à l’origine d’une épidémie d’hépatite A en France.

salade

L’hépatite A est une maladie d’origine virale. La contamination se fait le plus souvent par des aliments contaminés par une personne souffrant de cette infection (qui passe parfois inaperçue chez les personnes infectées). Une hépatite A symptomatique se traduit par de la fatigue, de la fièvre, des nausées, des vomissements et une jaunisse. Des formes graves existent, notamment chez les personnes souffrant déjà d'une maladie du foie.

Le 1er mars, l’Institut national de veille sanitaire (InVS) a signalé une épidémie d’hépatite A en France. Entre le 20 novembre 2009 et le 5 février 2010, 55 cas ont été identifiés. Il s’agissait d’hommes et de femmes âgés de 7 à 52 ans, et résidant dans 18 départements de métropole. Bien que certains patients aient dû être hospitalisés, tous sont aujourd’hui guéris.

Une enquête a permis d’établir un lien entre cette épidémie et la consommation de tomates séchées utilisées dans des sandwiches et des salades achetés dans des établissements de restauration rapide. Ces tomates proviendraient d’un lot importé de Turquie mais cette hypothèse reste à confirmer. En outre, l’InVS a déclaré que, ce lot de tomates séchées n’étant plus distribué en France à ce jour, cette épidémie semble terminée.

 

Source : InVS : Epidémie d’hépatite A, France, novembre 2009 - février 2010 - Point du 1er mars 2010.

Commentaires (0)