En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer des contenus et services adaptés à vos centres d’intérêts. En savoir plus et gérer ces paramètres.x

Paracétamol et alcool : un cocktail à éviter.

1
2
3
4
5
(aucun avis)
vu par 6665 lecteurs

Les risques d’hépatite aiguë due à la prise de paracétamol sont plus élevés chez les personnes qui consomment une quantité excessive d'alcool.

alcool

Le paracétamol entre dans la composition de nombreux médicaments utilisés couramment contre la fièvre et la douleur, mais également contre les rhumes et les refroidissements. Chez l'adulte, la dose recommandée en l'absence d'avis médical est de 1 gramme par prise, trois fois par jour, soit une dose maximale de 3 grammes par jour. À des doses plus élevées, le paracétamol peut s’avérer toxique pour le foie et provoquer des hépatites aiguës.

Récemment, des médecins ont démontré que ce risque d’hépatite aiguë est augmenté chez les personnes qui consomment des quantités excessives de boissons alcoolisées. Sur 41 cas d’hépatites aiguës sévères causées par un surdosage de paracétamol (plus de 6 grammes par jour), 92 % concernaient des buveurs excessifs, c’est-à-dire buvant environ dix verres d’alcool par jour, et 85 % avaient pris du paracétamol pendant plus d’une journée.

Les personnes qui souffrent d'alcoolisme doivent donc rester vigilantes quant à la prise de paracétamol et prendre conseil auprès de leur médecin ou de leur pharmacien sur la conduite à tenir en cas de fièvre ou de douleur.  Pour les autres, rappelons que la prise simultanée d'alcool et de médicaments n'est jamais une bonne idée...

 

Source : Wartel F et al : Etude prospective de la mésaventure thérapeutique au paracétamol : la durée de la prise de paracétamol et la consommation chronique d’alcool sont deux facteurs déterminants. Journées Francophones d’Hépato-gastroentérologie et d’Oncologie Digestive (Paris) : 25-28 mars 2010.

Commentaires (0)