En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer des contenus et services adaptés à vos centres d’intérêts. En savoir plus et gérer ces paramètres.x

Di-Antalvic : la fin d'une époque.

1
2
3
4
5
(aucun avis)
vu par 1170 lecteurs

En octobre 2011, plus aucun médicament antalgique contenant du dextropropoxyphène ne sera disponible en Europe.

la douleur

Le dextropropoxyphène est une substance qui agit contre la douleur. Il est présent dans des médicaments comme le Di-Antalvic ou ses génériques, en association avec le paracétamol. Dans les 15 prochains mois, les médicaments contenant du dextropropoxyphène vont être progressivement supprimés dans l'Union européenne.

C’est ce qu’a décidé la Commission européenne, un an après l'avis de l’EMA (Agence européenne du médicament) selon lequel le risque de décès liés à un surdosage accidentel ou volontaire en dextropropoxyphène est bien plus important que le bénéfice, en terme d’efficacité, apportée par cette molécule. En effet, le nombre de décès lié au dextropropoxyphène s’élève à 200 par an en Suède (pour 9 millions d'habitants) et à plus de 300 par an au Royaume-Uni (pour 60 millions d'habitants).

En pratique et pour anticiper la prochaine suppression des médicaments contenant du dextropropoxyphène, les médecins ne doivent plus prescrire de médicaments contenant cette substance. Les patients actuellement traités par le dextropropoxyphène doivent consulter, sans urgence, leur médecin pour modifier leur traitement contre la douleur.

 

Source : Communiqué de l’Afssaps – Médicaments contenant du dextropropoxyphène : retrait progressif de l’AMM. 20 juillet 2010

Commentaires (0)