En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer des contenus et services adaptés à vos centres d’intérêts. En savoir plus et gérer ces paramètres.x

Un grand élan pour comprendre l’arthrose

1
2
3
4
5
(aucun avis)
vu par 255 lecteurs

L’arthrose pourrait être liée à une malnutrition pendant la vie embryonnaire et l’enfance.

alt

Depuis plus de 50 ans, des chercheurs suivent une vaste population d’élans (Alces alces) isolée sur l’Îsle Royale, au milieu du Lac Supérieur (États-Unis). En vieillissant, ces grands mammifères herbivores sont, comme les humains, parfois atteints d’arthrose de la hanche qui les expose aux attaques des loups.

Après avoir étudié les os de plus de 4.000 élans de l’Îsle Royale, les scientifiques viennent de montrer que les élans nés pendant les périodes de relative disette alimentaire, donc mal nourris pendant leur vie embryonnaire et leur enfance, ont un risque nettement plus élevé d’arthrose que leurs congénères nés pendant les périodes d’abondance.

Cette observation rejoint celles, plus anciennes, faites sur des squelettes d’Amérindiens ayant vécu au XVIe siècle. Lors du passage d’une alimentation de chasseurs-cueilleurs à une alimentation de planteurs de maïs, carencée en fer et en certains acides aminés, ces Indiens du sud des États-Unis ont commencé à souffrir massivement d’arthrose sévère, rare jusque-là.

Le rôle de la qualité de l’alimentation pendant la grossesse et l’enfance est connu dans d’autres types de maladie : maladies cardiaques, ostéoporose, etc. L’arthrose ne semble pas faire exception. Néanmoins, il est probable que l’alimentation pendant l’âge adulte joue également un rôle dans l’apparition de cette maladie, tout comme l’hérédité ou l’usage excessif des articulations.


Source : Peterson RO et al : Ecology of arthritis. Ecol Letter 2010.

Commentaires (0)