En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer des contenus et services adaptés à vos centres d’intérêts. En savoir plus et gérer ces paramètres.x

Quand la petite bête rend fou...

1
2
3
4
5
(aucun avis)
vu par 537 lecteurs

Certaines personnes souffrent de l'obsession d'être infestées par des parasites.

pou

On parle de délire parasitaire, ou syndrome d’Ekbom, lorsqu'une personne est convaincue d’être en permanence infestée par des parasites (gale, puces, poux, vers intestinaux, etc.). Tous les types des parasites, internes ou externes, sont concernés.

On estime la fréquence de cette psychose à environ 20 cas par million d’habitants, les femmes de plus de 50 ans étant les plus touchées. Il arrive également que ce type de délire soit observé dans un couple ou dans un groupe de personnes. Les usagers de drogues et de stupéfiants semblent plus à risque.

Le traitement du délire parasitaire (également appelé délire d'infestation) est psychiatrique mais difficile à instaurer, le patient n’admettant pas que les examens biologiques pratiqués aient été négatifs. Ce traitement met en œuvre un traitement psychothérapeutique associé à des neuroleptiques ou, parfois, des antidépresseurs.

 

Source : Bewley AP et al : Delusional parasitosis : time to call it delusional infestation. Br J Dermatology 2010.

Commentaires (0)