En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer des contenus et services adaptés à vos centres d’intérêts. En savoir plus et gérer ces paramètres.x

Boire light et accoucher prématurément !

1
2
3
4
5
(aucun avis)
vu par 310 lecteurs

La consommation quotidienne de boissons light pourrait augmenter le risque d’accouchement prématuré.

femme enceinte

Les édulcorants de synthèse ne sont pas des glucides (sucres). Pourtant, ils donnent une saveur sucrée aux aliments. Il s’agit par exemple de la saccharine, de l’aspartame, du cyclamate ou encore, de l'acésulfame de potassium. Ces édulcorants entrent notamment dans la composition des boissons dites « light » dans le but de limiter l’apport de calories. 

Les études portant sur leur sécurité chez la femme enceinte sont peu nombreuses. Des scientifiques danois, islandais et américains ont donc choisi de mener une étude sur 59.334 Danoises enceintes afin d’examiner la relation entre la consommation de boissons light et le risque d’accouchement prématuré. Lors d’un entretien téléphonique à environ 25 semaines de grossesse, les participantes ont été interrogées sur leur consommation de boissons sucrées et de boissons light, gazeuses ou non, au cours des quatre semaines précédant cet entretien.

Après analyse des résultats, il est apparu une relation entre la consommation de boissons light et un risque accru d’accouchement prématuré, chez la femme de poids normal comme chez celle en surpoids. Ce risque augmente lorsque la consommation est quotidienne. En revanche, la consommation de boissons sucrées ne semble pas avoir d'effet sur la durée de la grossesse. Il serait maintenant intéressant que d’autres études soient réalisées sur le sujet.

 

Source : Halldorsson TI et al : Intake of artificially sweetened soft drinks and risk of preterm delivery : a prospective cohort study of 59,334 Danish pregnant women. The American Journal of Clinical Nutrition, 2010.

Commentaires (0)