En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer des contenus et services adaptés à vos centres d’intérêts. En savoir plus et gérer ces paramètres.x

Les lampes basse consommation sous les projecteurs !

1
2
3
4
5
(aucun avis)
vu par 255 lecteurs

Les ampoules fluocompactes présenteraient des risques pour la santé.

lampe fluocompacte

Est-il possible de concilier progrès et sécurité ? On peut se le demander... Après les téléphones portables, les édulcorants intenses, les biberons en plastique au bisphénol et les LED (diodes électroluminescentes), c’est au tour des ampoules basse consommation fluocompactes de faire la Une de l’actualité.

Un rapport publié récemment par la Commission de sécurité des consommateurs met en lumière leur potentielle nocivité pour la santé. S’appuyant sur diverses études, les auteurs pointent tout d’abord la présence de mercure dans ces ampoules et les risques d’exposition à ce métal toxique pour le système nerveux si une ampoule se brise. Ils s’inquiètent également de l’émission d’ondes électromagnétiques par ces ampoules, qu’ils jugent trop intense.

Sans remettre en cause les atouts de ces ampoules pour l’environnement (elles consomment moins d’énergie et éclairent plus longtemps que les traditionnelles ampoules à incandescence), les auteurs du rapport souhaitent conseiller aux consommateurs certaines précautions d’emploi :

  • acheter de préférence les ampoules dans lesquelles les quantités de mercure sont les plus faibles.
  • si la lampe se brise, aérer immédiatement la pièce et la quitter. Mieux vaut ramasser les morceaux avec des gants et du papier absorbant. Attention, l’aspirateur contribue à projeter des particules de mercure en suspension dans l’air. Il est préférable de s'abstenir d'en faire usage.
  • ne pas jeter les ampoules fluocompactes à la poubelle, mais les déposer dans des points de collecte (en magasins ou à la déchetterie).
  • se tenir au moins à 30 cm d’une ampoule fluocompacte allumée en cas d’exposition prolongée (en cas de lecture par exemple).

Les auteurs du rapport demandent également aux pouvoirs publics de mieux encadrer la commercialisation de ces ampoules et de revoir à la baisse leurs teneurs en mercure.

Le débat ne fait que commencer.

 

Source : Avis relatif aux risques liés à l'utilisation des lampes fluocompactes en milieu domestique. Commission de la sécurité des consommateurs, 2011.

Commentaires (0)