En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer des contenus et services adaptés à vos centres d’intérêts. En savoir plus et gérer ces paramètres.x

Vitamine D : malaise chez les bébés !

1
2
3
4
5
(aucun avis)
vu par 370 lecteurs

Attention à la manière d'administrer Uvestérol chez le nourrisson !

bébé

Chez l’enfant, un déficit en vitamine D peut être à l’origine de rachitisme, une maladie se traduisant par une déformation des os et des cartilages. Pour prévenir les carences en vitamine D, des médicaments qui en contiennent sont systématiquement prescrits aux nourrissons dès le plus jeune âge. Certains de ces médicaments sont administrés en gouttes diluées dans de l’eau (Zymaduo), d’autres sont administrés à l’aide d’une seringue (Uvestérol D et Uvestérol A,D,E,C).

Ce dernier mode d'administration demande quelques précautions qui ne sont malheureusement pas toujours respectées. Récemment, des malaises ont été observés chez des nourrissons après l’administration d’Uvestérol D ou d’Uvestérol A,D,E,C. Ces malaises seraient dus à une « fausse route » (une mauvaise déglutition du liquide) liée à une administration trop rapide. 

Pour limiter ce problème, l'Afssaps (Agence française de sécurité sanitaire des produits de santé) a émis des règles générales qu’il est important de respecter :

  • chez le nouveau-né prématuré, la solution d’Uvestérol A,D,E,C doit toujours être diluée dans un peu d'eau ou de lait et administrée dans une tétine 2e âge ;
  • chez les enfants souffrant de régurgitations, Uvestérol A,D,E,C et Uvestérol D doivent être dilués dans un peu d’eau ou de lait, puis administrés dans une tétine ou dans un petit biberon. 
  • en dehors de ces situations, ces deux médicaments peuvent être administrés purs, en utilisant uniquement la seringue fournie avec le flacon.

Au moment de l’administration, il est important d’installer l’enfant en position semi-assise, et de pousser suffisamment lentement le piston de la seringue pour laisser au bébé le temps d’avaler le produit.

En raison de ce risque de malaise (connu depuis 2006), les médicaments Uvestérol D et Uvestérol A,D,E,C ont été inscrits sur la liste des médicaments sous surveillance renforcée.

 

Source : Information importante de pharmacovigilance relative à Uvestérol D et Uvestérol vitaminé ADEC solution buvable. Afssaps, 18 mars 2010.

Commentaires (0)