En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer des contenus et services adaptés à vos centres d’intérêts. En savoir plus et gérer ces paramètres.x

Un antidiabétique impliqué dans les cancers de la vessie ?

1
2
3
4
5
(aucun avis)
vu par 223 lecteurs

Un traitement prolongé par pioglitazone (Actos, Competact) pourrait augmenter le risque de cancer de la vessie.

pioglitazone

La pioglitazone est un antidiabétique oral prescrit chez les personnes souffrant de diabète de type 2. En France, elle entre dans la composition de deux médicaments, Actos et Competact. La pioglitazone agit en augmentant la sensibilité de l’organisme à l’insuline.

L’intérêt de cette substance est aujourd’hui remis en cause et nécessite d’être réévalué. En effet, l'utilisation prolongée de pioglitazone pourrait augmenter le risque de cancer de la vessie, comme le suggèrent des cas récents signalés à l’Afssaps (Agence française de sécurité sanitaire des produits de santé).

Cependant, les données actuelles ne permettent pas de confirmer de manière définitive le lien entre la pioglitazone et le risque de cancer de la vessie. Pour étudier plus précisément cette relation, l’Afssaps et la Cnam (Caisse nationale d’assurance maladie) ont décidé de mener une vaste étude portant sur deux cent mille patients traités par pioglitazone entre 2006 et 2009. Les premiers résultats devraient être communiqués en mai. Une réévaluation à l’échelle européenne du rapport bénéfices/risques de la pioglitazone est également en cours.

En attendant, l’Afssaps recommande aux patients diabétiques traités par pioglitazone de ne pas interrompre leur traitement. Elle conseille aux médecins de désormais tenir compte des autres facteurs de risque de cancer de la vessie (tabagisme, âge, sexe masculin, infections urinaires à répétition ou exposition à certains produits chimiques) avant de prescrire un médicament à base de pioglitazone.

 

Source : Mise en garde sur l’utilisation de la pioglitazone en traitement chronique chez les patients diabétiques (Actos, Competact) – Communiqué. Afssaps, 19 avril 2011.

Commentaires (0)