En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer des contenus et services adaptés à vos centres d’intérêts. En savoir plus et gérer ces paramètres.x

Médicaments, un avenir avec ou sans parabènes ?

1
2
3
4
5
(aucun avis)
vu par 361 lecteurs

Si l’interdiction des parabènes est votée en France, près de 400 médicaments devront modifier leur composition.

médicaments

Les parabènes sont des substances utilisées comme conservateurs dans de nombreux produits (agroalimentaires, cosmétiques et médicaments). Ils évitent le développement de champignons et autres micro-organismes potentiellement dangereux pour l’homme. Dans les médicaments, les parabènes empêchent la dégradation de la substance active et permettent ainsi au médicament de conserver son efficacité plus longtemps.

Les parabènes font l’objet d’un intense débat scientifique. En 2004, une étude britannique a suggéré le rôle des parabènes dans le développement de certains cancers. Les auteurs avaient retrouvé des parabènes dans des tumeurs du sein. Des études japonaises ont également évoqué un risque sur la fertilité masculine. Tenant compte de ces hypothèses, l’Afssaps (Agence française de sécurité sanitaire des produits de santé) a demandé, en 2010, des études de toxicité chez l'animal aux fabricants de certains médicaments contenant du propylparaben et destinés aux enfants. Les résultats sont attendus en novembre 2011.

Sans attendre les résultats de l’étude française initiée par l’Afssaps, les députés ont voté le 3 mai dernier une proposition de loi visant à interdire l’utilisation des parabènes (et d’autres substances comme les phtalates). Le texte doit maintenant être examiné par le Sénat. Si cette loi est définitivement adoptée, environ quatre cents médicaments actuellement sur le marché et contenant des parabènes devront modifier leur composition. Le quotidien Le Monde a publié la liste des médicaments concernés.

Si l’interdiction des parabènes est applaudie par une partie de la classe politique, cette mesure pose une question immédiate. Quels conservateurs utiliser en remplacement ? En 2010, les auteurs d’une étude s’inquiétaient déjà des risques de sensibilisation et de réactions allergiques de la peau liées à la méthylisothiazolinone, une substance de plus en plus utilisée dans les cosmétiques en remplacement des parabènes.

Pour l’Afssaps, « il ne semble pas possible de proposer aujourd'hui des alternatives chimiques ayant un meilleur profil de sécurité et une efficacité de conservation égale aux parabènes » dans les médicaments. L’Agence rappelle que les conservateurs comme le sucre ou l’alcool sont également nocifs pour la santé. Quant aux autres conservateurs chimiques, on ne dispose actuellement d’aucune donnée permettant d’écarter d'éventuels risques sur la santé. Pour éviter l’utilisation des conservateurs, l’Afssaps préconise plutôt des méthodes physiques, telles que les conditionnements unidoses.

 

Source : Médicaments et parabènes : point d’information. Afssaps, 23 mai 2011.

Commentaires (0)