En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer des contenus et services adaptés à vos centres d’intérêts. En savoir plus et gérer ces paramètres.x

Pour fuir le rhume... courez !

1
2
3
4
5
(aucun avis)
vu par 236 lecteurs

L’exercice physique régulier contribuerait à réduire le risque de rhume, de sinusite et d'otite.

activité physique

La pratique régulière d’une activité physique contribue à entretenir son corps, à lutter contre le stress et à diminuer le risque de développer certaines maladies comme le diabète de type 2, l’ostéoporose, l'obésité, les maladies cardiovasculaires ou certains cancers. En France, le Programme national nutrition santé, mis en place depuis une dizaine d’années (www.mangerbouger.fr), organise la promotion de l’activité physique.

Selon une étude américaine, l’exercice physique serait également bénéfique pour réduire le risque d’infections respiratoires hautes (rhume, sinusite, bronchite, mais également otite). Pendant douze semaines (en automne et en hiver), les auteurs ont suivi 1.002 participants (60% de femmes, 40% d’hommes) âgés de 18 à 85 ans et pratiquant un exercice physique de type aérobique (sports d’endurance de type natation, footing ou cyclisme). Auparavant, ces participants avaient été répartis en trois groupes, selon l’intensité de leur exercice physique : exercice léger, exercice modéré et exercice important (mais non intensif).

D'après les résultats, le nombre de cas d’infections respiratoires hautes est diminué de 43 à 46% chez les sujets soumis à un exercice physique important, par rapport à ceux soumis à un exercice physique léger. Les auteurs constatent également que la pratique d’une activité physique importante réduit la sévérité de ces infections. Au final, l’étude suggère un intérêt double de l’exercice physique sur les infections respiratoires hautes, fréquemment observées durant la saison froide. De quoi prendre de bonnes résolutions à l’approche de l’automne !

 

Source : Nieman D et al : Upper respiratory tract infection is reduced in physically fit and active adults. Br J Sports Med, 2011.

Commentaires (0)