En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer des contenus et services adaptés à vos centres d’intérêts. En savoir plus et gérer ces paramètres.x

Blanchiment des dents, des pratiques à risque

1
2
3
4
5
(aucun avis)
vu par 227 lecteurs

Les autorités de santé mettent en garde contre certaines pratiques destinées à blanchir les dents.

bar à sourire

L'abus de tabac, de café, de thé ou une mauvaise hygiène dentaire peuvent être à l’origine d’une coloration superficielle des dents. Pour atténuer ces colorations anormales, diverses techniques de blanchiment sont aujourd’hui proposées, parmi lesquelles l’utilisation de produits contenant du peroxyde d’hydrogène (eau oxygénée).

Les autorités de santé et la DGCCRF (Direction générale de la concurrence, de la consommation et de la répression des fraudes) mettent en garde contre l’utilisation inappropriée de ces produits. Utilisés trop fréquemment ou à des concentrations trop élevées (supérieures à 0,1 %), les produits à base d’eau oxygénée peuvent entraîner une hypersensibilité (douleurs) et une recoloration plus rapide des dents. Ils provoquent une altération de l’émail et fragilisent les dents.

Une vigilance toute particulière est nécessaire lorsque les produits pour le blanchiment des dents sont achetés sur internet ou utilisés dans des établissements spécialisés dans le blanchiment des dents (les « bars à sourire »). Ces derniers font actuellement l’objet de contrôles afin de garantir la sécurité des clients. Avant d’envisager un éclaircissement des dents, il est conseillé de consulter un dentiste et de réaliser un examen bucco-dentaire.

 

Source : Point sur la pratique du blanchiment des dents. Afssaps, DGCCRF et Ministère de la santé, 5 décembre 2011.

Commentaires (0)