En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer des contenus et services adaptés à vos centres d’intérêts. En savoir plus et gérer ces paramètres.x

Le rat domestique, un cadeau à éviter ?

1
2
3
4
5
(aucun avis)
vu par 282 lecteurs

Un cas de transmission du virus Cowpox par un rat chez une jeune fille en Poitou-Charentes.

rat domestique

Le virus Cowpox est transmis à l’homme par contact direct avec les rongeurs, sauvages ou domestiques, ou après une griffure par un chat contaminé. Ce virus, qui appartient à la même famille que le virus de la variole, est observé dans l’ouest de l’Europe, dont la France. Cette infection est rare mais pas exceptionnelle, comme l’illustre un cas récent observé au CHU de Poitiers (Poitou-Charentes).

Une jeune fille de vingt-sept ans a été admise aux urgences pour une inflammation du lobe de l’oreille. La patiente présentait de la fièvre et la prise de sang signalait une infection. Après un premier traitement antibiotique inefficace, de nouveaux antibiotiques ont été prescrits. Néanmoins, de nouvelles pustules (gros boutons purulents) sont apparues sur ses mains et son ventre et ont évolué vers la nécrose (aspect noirâtre au centre des lésions). Des prélèvements ont finalement permis de diagnostiquer une infection à virus Cowpox.

Cette jeune patiente avait acheté un rat dans une animalerie de la région quelques jours avant que les premiers symptômes n’apparaissent. Ce rat avait récemment été importé d’un élevage tchèque avec plusieurs dizaines d’autres qui, tous, étaient tombés malades sans qu'aucune enquête n’ait été menée pour définir la cause de cette hécatombe.

Ce fait-divers médical souligne les risques auxquels s’exposent les amateurs d’animaux de compagnie. Si vous aviez décidé d’offrir un rat domestique pour Noël, il est encore temps de changer d’idée !

 

Source : Elsendoorn A et al : Severe ear chondritis due to cowpox virus transmitted by a pet rat. J Infect, 2011.

Commentaires (0)