En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer des contenus et services adaptés à vos centres d’intérêts. En savoir plus et gérer ces paramètres.x

Dompéridone et allaitement : l’Afssaps dit non !

1
2
3
4
5
(aucun avis)
vu par 471 lecteurs

La dompéridone (Motilium, Peridys) ne doit pas être utilisée pour stimuler l’allaitement maternel.

Décidément, la dompéridone fait la Une de l’actualité de ces derniers jours. Après avoir mis en garde contre les effets indésirables cardiaques (troubles du rythme cardiaque et risque de mort subite) de ce médicament contre les nausées et les vomissements (Biperidys, Motilium, Oroperidys, Peridys et Dompéridone Génériques), l’Afssaps (Agence française de sécurité sanitaire des produits de santé) alerte sur les risques liés à l’utilisation non autorisée de la dompéridone pour stimuler la lactation chez la femme qui allaite.

La galactorrhée (la production de lait par les glandes mammaires) est un effet indésirable bien connu de la dompéridone, mentionné dans la notice. Cet effet indésirable est actuellement mis à profit par certaines mamans pour favoriser l’allaitement, parfois sur le conseil de leur médecin. Une utilisation détournée que l’Afssaps juge dangereuse.

En effet, aucune étude ne permet d’évaluer l’intérêt et la sécurité de la dompéridone dans la stimulation de la lactation. En outre, les risques cardiaques liés à ce médicament sont à prendre en compte chez la femme qui allaite et chez le nouveau-né allaité, sachant qu’un passage du médicament dans le lait maternel est possible.

 

Source : Utilisation hors AMM de la dompéridone dans la stimulation de la lactation : mise en garde. Afssaps, 16 décembre 2011.

Commentaires (0)