En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer des contenus et services adaptés à vos centres d’intérêts. En savoir plus et gérer ces paramètres.x

Des déremboursements sans surprise

1
2
3
4
5
(aucun avis)
vu par 318 lecteurs

Plusieurs dizaines de médicaments seront déremboursés à partir du 1er mars prochain.

déremboursement

Près de cent quarante médicaments seront déremboursés à partir du 1er mars 2012. Il s’agit principalement de médicaments (princeps et génériques) visant à améliorer la circulation au niveau cérébral et utilisés dans le traitement des troubles de la mémoire liés au vieillissement, des vertiges, de l’artérite, du syndrome de Reynaud ou des troubles de la vue (Tanakan, Vastarel, Iskedyl, Vasobral, Ginkogink, etc).

Un médicament indiqué dans le traitement du syndrome des jambes sans repos (Adartrel et génériques) et un médicament utilisé pour soulager les bouffées de chaleur liées à la ménopause (Abufène) sont également concernés.

Cette décision est justifiée par un SMR (service médical rendu) insuffisant. Selon les autorités de santé, l’efficacité de ces médicaments n’a pas été suffisamment démontrée pour justifier la poursuite de leur prise en charge par la collectivité. En 2010, ces médicaments avaient d’ailleurs subi une baisse de leur taux de remboursement, qui était passé de 35 à 15 % (vignettes orange).

En outre, à l'issue d'une réévaluation réalisée en 2011, le rapport bénéfice/risque d’une partie de ces médicaments (les médicaments vasodilatateurs et la trimétazidine) a été jugé défavorable en raison de leurs effets indésirables potentiellement graves. L'Afssaps recommande la suspension de leur utilisation et une décision européenne est attendue pour le printemps. En plus d’être déremboursés, ces médicaments pourraient donc, à terme, disparaître complètement du marché.

 

Source : Journal officiel du 27 janvier 2012.

Commentaires (0)