En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer des contenus et services adaptés à vos centres d’intérêts. En savoir plus et gérer ces paramètres. ×

Du magnésium contre l’AVC

1
2
3
4
5
(aucun avis)
vu par 379 lecteurs

Une alimentation riche en magnésium pourrait réduire le risque d’AVC.

epinards

L’accident vasculaire cérébral (AVC), également appelé attaque cérébrale, survient lorsque la circulation du sang dans le cerveau est endommagée (obstruction d’un vaisseau ou rupture d’un vaisseau conduisant à une hémorragie cérébrale). Selon la partie du cerveau qui est touchée, les conséquences sont variables et on estime que 60% des personnes victimes d’un AVC conservent des séquelles (paralysie, difficultés à parler, etc).

La prise en charge de facteurs de risque comme l’hypertension artérielle ou le tabagisme est essentielle pour limiter le risque d’AVC. Des études évoquent également d'éventuels bénéfices du magnésium pour les prévenir.

Pour évaluer la relation entre la consommation de magnésium et le risque d’attaque, des auteurs ont analysé les données issues de sept études où 241.378 sujets, suivis pendant huit à quinze années, ont été inclus. Au total, 6.477 AVC ont été enregistrés. La consommation quotidienne de magnésium a été évaluée chez chaque participant. Pour établir leurs conclusions, les auteurs ont également tenu compte de leurs autres facteurs de risque d'AVC (excès de poids, tabagisme, hypertension artérielle et consommation d’alcool) et de leur niveau d’activité physique.

Selon les résultats de cette analyse, plus l’apport alimentaire de magnésium est important, plus le risque d’AVC diminue. Plus précisément, une augmentation de 100 mg de la consommation quotidienne de magnésium serait associée à une diminution de 8 à 9% du risque d’AVC. Que faut-il en conclure ? Qu’un régime alimentaire contenant du magnésium en quantité suffisante pourrait aider à prévenir l’AVC. En cuisine, cela revient à privilégier les légumes secs, les légumes à feuilles vert foncé (épinards, etc.), les noix et les céréales complètes.

 

Source : Larsson SC et al : Dietary magnesium intake and risk of stroke: a meta-analysis of prospective studies. The American Journal of Clinical Nutrition, 2012.

Commentaires (0)