En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer des contenus et services adaptés à vos centres d’intérêts. En savoir plus et gérer ces paramètres.x

Les Français et les médicaments

1
2
3
4
5
(aucun avis)
vu par 221 lecteurs

Le ministère de la santé lance une campagne d’information et de sensibilisation sur le bon usage du médicament.

homme et médicament

Bien utiliser un médicament, cela signifie l’utiliser dans le bon contexte, chez la bonne personne, aux doses convenables. Car si un médicament vise à prévenir ou à enrayer un symptôme ou une maladie, ce même médicament peut nuire gravement à la santé en cas de mauvais usage, de situation inadaptée ou de surconsommation. 
C’est ce que souhaite rappeler aux Français le ministère de la santé grâce à une campagne nationale d’information et de sensibilisation sur le bon usage du médicament qui se déroulera du 2 au 24 mars. Et on peut dire que le ministère a sorti le grand jeu : un spot publicitaire diffusé sur vingt-deux chaînes, une annonce publiée dans les magazines nationaux et des témoignages de patients, de professionnels de santé et d’expert diffusés sur quelques centaines radios de France. Les pharmacies et cabinets médicaux disposeront quant à eux d’affichettes résumant les messages clés de la campagne.

Justement, quels sont ces messages clés ? Avec son slogan « les médicaments, ne les prenez pas n’importe comment », cette campagne rappelle tout d’abord que le médicament n’est pas un produit comme un autre et que certaines précautions sont nécessaires pour limiter les risques d’effets indésirables ou secondaires susceptibles de mettre la vie du consommateur en danger. Cette campagne souligne également l’importance de se référer aux deux professionnels qui connaissent le mieux le médicament, c’est-à-dire le pharmacien et le médecin. Enfin, et ce n’est pas la première fois que les autorités de santé mettent en garde contre ce comportement, cette campagne alerte sur les dangers d’acheter des médicaments sur internet (la vente de médicament sur internet est d’ailleurs interdite en France) et appelle à la plus grande prudence quant à la consultation de certains sites ou forums soi-disant médicaux.

Premier consommateur européen de médicaments, la France est exposée à un risque accru d’accidents liés à l’utilisation des médicaments (ce que l’on appelle la iatrogénie médicamenteuse). Ces accidents, souvent causés par un mauvais usage, seraient responsables de plus de 120 000 hospitalisations et d’environ 10 000 décès par an. Les personnes âgées constituent une des populations les plus à risque. Fort de ce constat, l’Ordre des pharmaciens a mis en place dès 2007 le Dossier pharmaceutique dans le but d’améliorer la sécurité des patients. Ce système permet aux pharmaciens de visualiser l’ensemble des médicaments pris par un patient (prescrits ou achetés sans prescription) afin de limiter le risque d’interactions médicamenteuses (incompatibilité entre deux ou plusieurs médicaments). À ce jour, plusieurs millions de français bénéficient d’un Dossier pharmaceutique.

 

source : Campagne nationale d’information et de sensibilisation sur le bon usage du médicament. Ministère de la santé, 29 février 2012

Commentaires (0)