En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer des contenus et services adaptés à vos centres d’intérêts. En savoir plus et gérer ces paramètres.x

Aspirine et cancer : l'aventure continue...

1
2
3
4
5
(aucun avis)
vu par 241 lecteurs

L’aspirine réduirait le risque de métastases au cours de certains cancers.

aspirine

L’acide acétylsalicylique, plus connu sous le nom d’aspirine, est l'un des plus anciens médicaments encore disponibles sur le marché. Il est utilisé contre la fièvre et la douleur et, à dose plus faible, pour fluidifier le sang. Découverte à la fin du XIXe siècle, l’aspirine semble ne pas avoir dévoilé tous ses secrets et l’étendue de son intérêt thérapeutique continue d’être explorée.

Le rôle de l’aspirine en cancérologie intrigue les chercheurs et plusieurs études ont déjà suggéré les bénéfices de cette substance pour prévenir certains cancers. Les fidèles d’Eurekasanté se souviennent d’une étude suggérant un rôle positif de l’aspirine dans la prévention du cancer colorectal ou d'autres cancers.

Il semble que les auteurs de cette étude n’en ont pas fini avec l’aspirine. Leurs derniers travaux, dont les résultats ont été publiés récemment, ont exploré la relation entre l’aspirine et la survenue de métastases (migration des cellules cancéreuses par voie sanguine ou lymphatique, provoquant l’atteinte d’autres organes) chez des patients atteints de cancers.

Pour cela, l’équipe britannique a repris les données de cinq études portant sur la prévention des maladies cardiovasculaires par l’aspirine, et au cours desquelles les patients recevaient plus de 75 mg d’aspirine par jour. Le suivi a duré six ans et demi en moyenne. Après avoir identifié les patients atteints de cancer (987 sur 17.285 participants), les auteurs ont constaté que le risque de métastases était réduit d’environ 27% chez les sujets sous aspirine (74% en cas de cancer colorectal). Cet effet positif ne concernait que certains types de cancers. La mortalité liée au cancer était quant à elle réduite de 35% chez les personnes prenant de l'aspirine tous les jours.

Cette étude est la première à démontrer l’intérêt de l’aspirine pour limiter la survenue des métastases cancéreuses et réduire le risque de décès chez les sujets ayant un cancer. Cependant, ces conclusions, aussi optimistes soient-elles, ne peuvent faire l’objet de recommandations médicales sans que les résultats ne soient vérifiés par de nouvelles études spécifiquement conçues pour mesurer l'efficacité de l'aspirine dans le domaine de la cancérologie. Les travaux à venir doivent également permettre de mieux comprendre comment agit l’aspirine sur les cellules cancéreuses.

 

Source : Rothwell P et al : Effect of aspirin on risk of cancer metastasis : a study of incident cancers during randomised controlled trials. Lancet, 2012.

Commentaires (0)