En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer des contenus et services adaptés à vos centres d’intérêts. En savoir plus et gérer ces paramètres.x

Parkinson, une maladie des agriculteurs

1
2
3
4
5
(aucun avis)
vu par 176 lecteurs

La maladie de Parkinson est désormais reconnue comme maladie professionnelle.

pesticides

Une maladie dite « professionnelle » entraîne un régime spécial d’indemnisation. Les personnes concernées bénéficient d’une prise en charge à 100 % de tous les frais de santé liés à cette maladie et perçoivent des indemnités pour compenser la perte de salaire. Pour qu’une maladie soit reconnue comme maladie professionnelle, elle doit être inscrite au tableau officiel des maladies professionnelles et répondre à des conditions très précises.

Le tableau des maladies professionnelles des agriculteurs compte désormais une nouvelle maladie, la maladie de Parkinson. Plusieurs études avaient déjà évoqué la relation entre l’utilisation de pesticides et la survenue d’une maladie de Parkinson mais jusqu’à présent, cette maladie n’était pas reconnue comme une maladie professionnelle. C’est chose faite, grâce au décret paru le 6 mai dernier. Très attendu, ce texte devrait faciliter les démarches des professionnels agricoles exposés aux pesticides et souffrant d’une maladie de Parkinson.

En France, environ 120.000 personnes seraient atteintes de maladie de Parkinson. Cette maladie est la deuxième maladie neurodégénérative la plus fréquente, après la maladie d’Alzheimer. Les symptômes sont variables selon les personnes, les plus observés étant des tremblements, une rigidité des muscles et un ralentissement des mouvements. La population agricole est considérée comme une population à risque, en raison de son exposition aux pesticides.

 

Source : Décret du 4 mai 2012. Journal officiel, 6 mai 2012.

Commentaires (0)