En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer des contenus et services adaptés à vos centres d’intérêts. En savoir plus et gérer ces paramètres.x

Pas de vecteur, pas de transmission, pas de dengue

1
2
3
4
5
(aucun avis)
vu par 206 lecteurs

Le Brésil va utiliser des moustiques génétiquement modifiés pour lutter contre la dengue.

moustique

La dengue est une maladie virale observée principalement dans les pays tropicaux. Elle peut passer inaperçue, ou se traduire par une forte fièvre, des maux de tête, des courbatures et par une éruption cutanée. Le virus est transmis par un moustique, l’aedes. Celui-ci constitue une cible intéressante pour combattre la propagation de la dengue.

C’est d’ailleurs la cible choisie par les autorités sanitaires brésiliennes qui misent sur la production à grande échelle de moustiques aedes mâles génétiquement modifiés pour décimer la population de moustiques. Ces derniers, lâchés en grande quantité dans la nature, ont pour mission de perturber la reproduction des moustiques normaux. Comment ? La progéniture de ces moustiques génétiquement modifiés est programmée pour mourir jeune, sans atteindre l’âge adulte. Selon le ministère de la Santé brésilien, plusieurs essais concluants ont été réalisés au cours desquels la population de moustiques aurait été réduite de 90 % en six mois.

Cette initiative est l'occasion de rappeler les recommandations habituelles de lutte contre la dengue, comme la prévention des piqûres de moustiques grâce à l’utilisation de répulsifs, et la suppression des points d’eau stagnante (flaques, coupelles d’eau sous les plantes).

 

source : Brazil to breed GM mosquitoes to combat dengue. AFP, 10 juillet 2012

Commentaires (0)