En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer des contenus et services adaptés à vos centres d’intérêts. En savoir plus et gérer ces paramètres.x

Le curcuma, bien plus qu'une épice

1
2
3
4
5
(aucun avis)
vu par 381 lecteurs

Une nouvelle étude suggère une activité antivirale des extraits de curcuma.

curcuma

Le curcuma (Curcuma longa, C. xanthorrhiza) est bien connu des amateurs de cuisine, la poudre de cette plante étant l'ingrédient principal du curry. Le curcuma est également utilisé en médecine traditionnelle pour améliorer la fonction digestive. Les propriétés thérapeutiques de cette plante attisent la curiosité des scientifiques, comme en témoignent les travaux de recherche menés dans les domaines aussi divers que la cancérologie ou la rhumatologie.

De récents travaux ont mis en évidence l'activité antivirale de la curcumine (la substance la plus abondante du curcuma) sur le virus de la fièvre de la vallée du Rift. L'équipe de chercheurs américains a mis en évidence la capacité de cette substance à inhiber la multiplication de ce virus au sein des cellules infectées. L'expérimentation a été réalisée in vitro et confirmée in vivo, sur modèle animal. La curcumine agirait en bloquant certaines étapes du développement du virus.

Le curcuma se dévoile un peu plus chaque jour et la mise en évidence de ses propriétés antivirales ouvre des perspectives thérapeutiques intéressantes en infectiologie. L'équipe de chercheurs annonce déjà sa volonté d'étendre ses recherches à d'autres virus. 

 

Source : Narayanan A et al : Curcumin inhibits Rift valley fever virus replication in human cells. The Journal of Biological Chemestry, 2012.

Commentaires (0)