En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer des contenus et services adaptés à vos centres d’intérêts. En savoir plus et gérer ces paramètres.x

Faut-il manger bio ?

1
2
3
4
5
(aucun avis)
vu par 331 lecteurs

Des chercheurs tentent de déterminer si la nourriture bio est effectivement meilleure pour la santé.

aliments

Les aliments biologiques recueillent de plus en plus d’adeptes, poussés par la conviction qu’ils sont meilleurs pour la santé. Mais sur quelles bases scientifiques repose cette hypothèse ? C’est ce qu’a essayé de démontrer une équipe de chercheurs en analysant les données issues de 17 études chez l’Homme et 223 analyses portant sur les valeurs nutritionnelles et la contamination d'aliments issus de l’agriculture biologique et conventionnelle.

Parmi les études réalisées chez l’Homme, trois études seulement ont comparé les deux types de produits en termes de pathologies associées : les aliments bio ne réduisent pas les risques d’allergies, en revanche la viande bio comporte un risque supérieur de gastro-entérite en hiver. Par ailleurs, six études ont examiné les marqueurs du stress oxydant, parmi lesquelles une seule montre de meilleurs résultats chez les personnes consommant des produits issus de l’agriculture biologique. Choisir une alimentation bio ne semble pas non plus améliorer la teneur en acides gras du lait des femmes qui allaitent. En revanche, une étude comparant deux régimes méditerranéens (aliments bio vs conventionnels), indique que l’alimentation bio permettrait de réduire la masse grasse. Dans une autre étude, l’élimination urinaire de certains polyphénols, des antioxydants naturels, est supérieure chez les sujets consommant du bio (laissant supposer que les produits bio en contiennent davantage). Enfin, assez logiquement, deux études montrent que les enfants qui consomment des produits bio éliminent moins de pesticides dans leurs urines. 

Les analyses de la valeur nutritionnelle des produits issus de l’agriculture biologique versus agriculture conventionnelle montrent que le contenu en vitamines est équivalent tandis que les teneurs en phosphore et en certains polyphénols sont supérieures pour les produits bio. De plus, la contamination des aliments conventionnels par des bactéries résistantes aux antibiotiques est plus fréquente et les teneurs en pesticides sont évidemment supérieures pour les produits non bio.

A la lecture de ces résultats, il ne semble pas que l’alimentation bio doive être recommandée pour des raisons médicales. Toutefois, ces études sont d’une qualité méthodologique inégale et ne s’intéressent pas à toutes les pathologies d’intérêt (notamment les cancers, les maladies auto-immunes, l'infertilité masculine...). Sans oublier que les exigences sur l’agriculture biologique varient d’un pays à l’autre…

 

source : Smith-Spangler C et coll. : Are organic foods safer or healthier than conventional alternatives?: a systematic review. Ann Intern Med., 2012 ; 157 : 348-66.

Commentaires (0)