En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer des contenus et services adaptés à vos centres d’intérêts. En savoir plus et gérer ces paramètres.x

Un pèlerinage sous haute protection sanitaire

1
2
3
4
5
(aucun avis)
vu par 368 lecteurs

Quelques jours avant le Hajj, les pèlerins doivent vérifier leurs vaccinations.

vaccination

Le Royaume d'Arabie saoudite accueille chaque année des millions de pèlerins en provenance du monde entier. Leur nombre devrait dépasser les 2 millions lors du pèlerinage annuel de la Mecque (Hajj) qui se déroulera entre le 24 et le 29 octobre prochain. Avant l'événement, les autorités de santé saoudiennes ont émis les obligations vaccinales et autres recommandations sanitaires à l'attention des visiteurs et de leurs pays d'origine.

La vaccination contre la méningite est obligatoire pour tous les visiteurs, et doit être réalisée avec un vaccin A,C,Y,W135 au moins dix jours avant le séjour. Cette vaccination concerne les adultes et les enfants de plus de deux ans. Elle doit dater de moins de trois ans. L'entrée dans le pays est conditionnée par la présentation du visa de vaccination. Concernant la fièvre jaune, seules les personnes en provenance d'une zone infectée (liste définie par l'OMS) sont obligées de présenter un certificat de vaccination antiamarile. Les pèlerins en provenance de la Guyane française sont concernés, ainsi que ceux qui transitent par des pays où il existe un risque de transmission. Il en est de même pour la poliomyélite. La vaccination contre la grippe saisonnière n'est pas obligatoire mais les autorités de santé saoudiennes recommandent aux pèlerins, en particulier les sujets à risque, de se faire vacciner avant leur arrivée.

Les autorités du royaume d'accueil comptent également sur les pays d'origine pour relayer les informations sur les maladies transmissibles. En France, l'édition 2012 des recommandations sanitaires aux voyageurs rappelle l'importance de la vaccination pour les pèlerins, soulignant que la promiscuité et le confinement augmentent les risques de transmission de certaines maladies très contagieuses telles que la méningite. Pour mémoire, cette infection bactérienne qui touche le cerveau et la moelle épinière constitue une urgence médicale. Elle se manifeste par de la fièvre, une raideur dans la nuque, des maux de tête et des vomissements.

 

source : Health requirements for pilgrims attending the Hajj in Mecca, Kingdom of Saudi Arabia, 24-29 October 2012. Eurosurveillance, 13 septembre 2012
Relevé épidémiologique hebdomadaire. OMS, 27 juillet 2012

Commentaires (0)