En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer des contenus et services adaptés à vos centres d’intérêts. En savoir plus et gérer ces paramètres.x

Baclofène et traitement de l’alcoolo-dépendance

1
2
3
4
5
(aucun avis)
vu par 239 lecteurs

Un deuxième essai clinique vient d'être autorisé en France.

whisky

Le baclofène (Liorésal et génériques) est un médicament qui décontracte les muscles (myorelaxant), indiqué en cas de contractures douloureuses. Depuis une vingtaine d’années, le baclofène est aussi parfois utilisé à fortes doses pour le sevrage de patients alcooliques, en dehors des conditions de l’autorisation de mise sur le marché (AMM) du médicament. De ce fait, ni l’efficacité ni la sécurité du baclofène dans cette indication n’ont été démontrées à ce jour.

La lutte contre l’alcoolisme est un enjeu majeur de santé publique, c’est pourquoi l’Agence nationale de sécurité du médicament et des produits de santé (ANSM) encourage le développement d’études cliniques afin d’avoir une meilleure connaissance des profils d’efficacité et de tolérance du baclofène dans la prise en charge des patients alcoolodépendants, à des doses supérieures à celles autorisées par l’AMM actuelle.

L’ANSM a ainsi autorisé, en avril 2012, le lancement d’un premier essai clinique en ville (étude Bacloville), chez des patients présentant une consommation d’alcool à haut risque, suivis sur une durée minimale d’un an. Un deuxième essai vient d’être autorisé par l’Agence en octobre 2012 : il prévoit de suivre des patients dont le traitement est initié en milieu hospitalier (étude Alpadir).

 

source : Baclofène et traitement de l’alcoolo-dépendance : l’ANSM autorise deux essais cliniques - Point d'information. ANSM, 15/11/2012

Commentaires (0)