En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer des contenus et services adaptés à vos centres d’intérêts. En savoir plus et gérer ces paramètres.x

Obésité : le poids du médecin pèse-t-il dans la balance ?

1
2
3
4
5
(aucun avis)
vu par 283 lecteurs

Le poids du médecin pourrait influencer la qualité de la prise en charge des patients obèses.

obésité

Un médecin en surpoids ou obèse peut-il prétendre à la même qualité de prise en charge de ses patients obèses que son confrère de poids normal ? C'est ce qu'a voulu déterminer une équipe américaine. L'enquête réalisée aux Etats-Unis entre le 9 février et le 1er mars 2011 a concerné 500 médecins généralistes.

Selon les résultats, le médecin de poids normal a davantage tendance à inviter le patient à perdre du poids (30 % contre 18 %) et à engager le dialogue dans ce sens. Comparés aux médecins en surpoids, les médecins de poids normal affichent une plus grande confiance dans leur capacité à prodiguer des conseils diététiques ou relatifs à l'activité physique. Selon eux, ces conseils ont moins d'impact lorsqu'ils sont donnés par des confrères obèses. Les médecins de poids normal considèrent que leur hygiène de vie personnelle contribue à renforcer leur discours médical.

Selon cette logique, on pourrait s'interroger sur la capacité des médecins à intervenir dans la prise en charge de certains troubles sous prétexte qu'ils ne sont pas des modèles en la matière. Par exemple, un médecin fumeur peut-il accompagner le patient dans l'arrêt du tabac ? En outre, il est important de rappeler que la prise en charge de l'obésité ne repose pas sur le seul médecin traitant ; il est recommandé que cette prise en charge soit pluridisciplinaire, associant un médecin nutritionniste, un diététicien et un psychothérapeute.

 

source : SN.Bleich et coll. : Impact of Physician BMI on Obesity Care and Beliefs. Obesity 2012

Commentaires (0)