En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer des contenus et services adaptés à vos centres d’intérêts. En savoir plus et gérer ces paramètres.x

Levure de riz rouge : mise en garde et recommandation de l'ANSM

1
2
3
4
5
(aucun avis)
vu par 845 lecteurs

L'ANSM met en garde contre les effets indésirables possibles des compléments alimentaires à base de levure de riz rouge chez les patients traités par certains médicaments anti-cholestérol.

Levure de riz rouge

L'ANSM met en garde contre les effets indésirables possibles des compléments alimentaires à base de levure de riz rouge chez les patients traités par certains médicaments anti-cholestérol.

Suite à la survenue d'effets indésirables susceptibles d'être liés à l'utilisation de compléments alimentaires à base de levure de riz rouge, l'ANSM (Agence nationale de sécurité du médicament et des produits de santé) émet des mises en garde et des recommandations, notamment vis-à-vis des patients traités par un médicament de la famille des statines, utilisé pour diminuer le taux de cholestérol.
Ces effets indésirables, similaires à ceux identifiés avec les statines, sont principalement d'ordre musculaire (douleurs le plus souvent) ou hépatique (augmentation des enzymes du foie avec parfois des signes de jaunisse). La levure de riz rouge contient en effet de la monacoline K, également appelée lovastatine, dont les caractéristiques chimiques sont identiques aux médicaments de la famille des statines.

Suite à ces notifications, l'ANSES (Agence nationale de sécurité sanitaire de l'alimentation, de l'environnement et du travail) a engagé une analyse des risques éventuels liés à la consommation de levure de riz rouge.

En attendant les résultats de cette analyse, l'ANSM recommande aux patients :

  • de ne pas considérer les compléments alimentaires à base de levure de riz rouge comme une alternative à la prise en charge médicale de leur traitement anti-cholestérol. Cette prise en charge repose sur un traitement médicamenteux, un régime diététique adapté (visant à modifier le comportement nutritionnel) et la pratique d'exercices physiques réguliers. Dans tous les cas, il est recommandé aux personnes qui présentent une hypercholestérolémie de consulter leur médecin traitant avant d'utiliser un complément alimentaire à base de levure de riz rouge ;
  • de ne pas consommer de produits à base de levure de riz rouge s'ils bénéficient déjà d'un traitement par statine, du fait d'un risque de surdosage ;
  • de ne pas prendre le relais par un complément alimentaire à base de levure de riz rouge s'ils ont dû arrêter un traitement par statine, du fait de leurs effets indésirables identiques ;
  • de ne pas consommer de complément alimentaire à base de levure de riz rouge s'ils prennent d'autres médicaments qui peuvent interagir avec les statines, notamment les médicaments de la famille des fibrates.

Enfin, par prudence, l'ANSM préconise de ne pas consommer des compléments alimentaires à base de levure de riz rouge :

  • avec le pamplemousse (fruit ou jus) ; le pamplemousse augmente le taux de lovastatine dans le sang et fait courir un risque de surdosage ;
  • pendant la grossesse ou l'allaitement, du fait de la contre-indication des statines dans cette situation.

Demandez conseil à votre médecin ou pharmacien.

Source : Compléments alimentaires à base de levure de riz rouge : mises en garde de l’ANSM, ANSM 14/02/2013

Commentaires (0)