En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer des contenus et services adaptés à vos centres d’intérêts. En savoir plus et gérer ces paramètres.x

NEO-MERCAZOLE 20 mg comprimé pelliculé (carbimazole) : rupture de stock en ville jusqu'en octobre 2016

1
2
3
4
5
(aucun avis)
vu par 1142 lecteurs
L'antithyroïdien de synthèse, NEO-MERCAZOLE 20 mg comprimé pelliculé (carbimazole), fait l'objet d'une rupture de stock en ville, en raison de difficultés survenues au cours de la production.

Dans l'attente du retour à la normale prévu en octobre, différentes mesures ont été prises afin de couvrir au mieux les besoins en carbimazole, avec :
  • en ville, le contingentement du stock de NEO-MERCAZOLE 5 mg auprès des grossistes-répartiteurs, visant à maintenir un approvisionnement régulier ;
  • à l'hôpital, la mise en place d'un stock de réserve afin d'assurer l'approvisionnement pour les deux dosages.
EDIT du 11 octobre 2016 : Remise à disposition progressive à compter de mi-octobre 2016 / fin EDIT.

EDIT du 7 novembre 2016 : Remise à disposition normale à compter de début novembre 2016 / fin EDIT.

Dans une lettre aux professionnels de santé, le laboratoire CSP émet par ailleurs des recommandations concernant le traitement des hyperthyroïdies pendant la période d'indisponibilité de NEO-MERCAZOLE 20 mg.

NEO-MERCAZOLE est un antithyroïdien de synthèse indiqué dans la prise en charge des hyperthyroïdies (illustration).


NEO-MERCAZOLE, rupture de stock du dosage à 20 mg en ville
Indiqué dans le traitement des hyperthyroïdies, NEO-MERCAZOLE (carbimazole) fait actuellement l'objet d'un approvisionnement perturbé en ville.

A ce jour, le laboratoire CSP a informé les pharmaciens et les médecins de la rupture de stock du dosage à 20 mg
.

Selon les informations communiquées par CSP (Cf. Lettre aux professionnels de santé), cette situation est liée à des difficultés au niveau du site de production du produit fini.
Un retour à la normale est prévu début octobre 2016.

EDIT du 11 octobre 2016 : remise à disposition progressive à compter de mi-octobre 2016 / Fin EDIT.

EDIT du 7 novembre 2016 : selon les informations communiquées sur le site de l'ANSM en date du 7 novembre 2016, NEO-MERCAZOLE 20 mg comprimé est remis à disposition normalement depuis début novembre / Fin EDIT

Contingentement du stock de NEO-MERCAZOLE 5 mg
Afin de maintenir en ville un approvisionnement régulier en carbimazole, un contingentement du stock de NEO-MERCAZOLE 5 mg est mis en place auprès des grossistes-répartiteurs.

Cette mesure vise à couvrir au mieux les besoins durant la période d'indisponibilité du dosage à 20 mg, tout en respectant les doses recommandées (Cf. Encadré 1).

 
Encadré 1 - Posologies recommandées de NEO-MERCAZOLE selon l'AMM
Traitement d'attaque  20 à 60 mg (soit 4 à 12 comprimés à 5 mg ou 1 à 3 comprimés à 20 mg) par jour pendant quelques semaines.
Traitement d'entretien  Dès amélioration clinique et normalisation des épreuves fonctionnelles :
5 à 20 mg (soit 1 à 4 comprimés à 5 mg ou 1 comprimé à 20 mg) par jour pendant plusieurs mois.

Recommandations aux prescripteurs
Dans ce contexte, le laboratoire CSP invite les prescripteurs à :
  • ne plus initier de nouveaux traitements par NEO-MERCAZOLE 20 mg,
  • reporter les prescriptions sur le dosage à 5 mg ;
  • envisager le recours à d'autres antithyroïdiens de synthèse de la classe des dérivés du mercapto-imidazole (thiamazol) en adaptant la posologie au cas par cas et conformément à l'autorisation de mise sur le marché (Cf. Monographies VIDAL des spécialités à base thiamazol).

Pour les pharmaciens d'officine, il est recommandé de réserver les unités restantes de NEO-MERCAZOLE 20 mg aux patients en cours de traitement.

L'hôpital reste préservé
Ces perturbations ne touchent pas l'hôpital. Pour ce canal de distribution, un stock de réserve dédié aux commandes hospitalières est mis en place pour les 2 dosages.

Pour aller plus loin
NEO-MERCAZOLE 20 mg, comprimé - Remise à disposition (ANSM, 12 septembre 2016, mis à jour le 12 octobre 2016, puis le 7 novembre 2016)

Lettre du laboratoire aux professionnels de santé (sur le site de l'ANSM, 12 septembre 2016)

Commentaires (0)