En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer des contenus et services adaptés à vos centres d’intérêts. En savoir plus et gérer ces paramètres.x

Crèmes vaginales d'estriol : des tensions d'approvisionnement en voie d'amélioration

1
2
3
4
5
(aucun avis)
vu par 1606 lecteurs
Le marché des crèmes vaginales d'estriol (GYDRELLE, PHYSIOGINE et TROPHICREME), indiquées dans le traitement local des troubles trophiques vulvovaginaux, est actuellement très perturbé et des ruptures de stock récurrentes sont signalées.

Selon les informations communiquées par les laboratoires exploitant ces médicaments, la situation devrait s'améliorer au cours des prochaines semaines avec la mise à disposition de nouveaux stocks. L'approvisionnement reste néanmoins fragile.

Ces tensions d'approvisionnement sont notamment liées à l'indisponibilité de COLPOTROPHINE 1 % crème (promestriène) pour une durée indéterminée, à l'origine du report des prescriptions et des délivrances sur les crèmes vaginales d'estriol.

Les vulvovaginites atrophiques par carence estrogénique peuvent être améliorées par les traitements locaux à base d'estriol ou de promestriène (illustration).


Un marché sous tension en lien avec l'indisponibilité de COLPOTROPHINE crème
Le marché des crèmes vaginales pour le traitement local des troubles trophiques vulvovaginaux (Reco VIDAL Ménopause) est actuellement déstabilisé, en lien avec
l'indisponibilité prolongée de la crème COLPOTROPHINE 1 % (promestriène) (notre article du 7 septembre 2016)

Le report des prescriptions et des délivrances sur les alternatives thérapeutiques en crème à base d'estriol provoque des tensions d'approvisionnement récurrentes pour GYDRELLE, PHYSIOGINE et TROPHICREME.

Quelles perspectives pour les semaines à venir ?
Selon les informations communiquées par les laboratoires qui commercialisent ces crèmes vaginales à base d'estriol, la situation au 15 septembre 2016 et les perspectives pour les semaines à venir sont les suivantes : 
  • pour GYDRELLE 0,1 % crème vaginale :
    • la prochaine réception d'un nouveau stock est planifiée pour mi-octobre,
    • la distribution fera l'objet d'un contingentement auprès des grossistes. "Ce contingentement sera maintenu tant que les approvisionnements ne permettront pas un retour à la normal des livraisons dans les pharmacies", précise le laboratoire Iprad Pharma ;
  • pour PHYSIOGINE 0,1 % crème vaginale :
    • le laboratoire HAC Pharma a indiqué qu'un nouveau stock était attendu dans les prochains jours,
    • cependant, cette dotation ne permettra pas de couvrir l'ensemble des besoins ;
  • pour TROPHICREME 0,1 % crème vaginale :
    • le laboratoire Sanofi (information médicale) a annoncé l'arrivée d'une dotation au cours de la semaine 39 (26 septembre),
    • elle permettrait de couvrir 100 % du marché.  

En résumé, l'approvisionnement des crèmes d'estriol devrait s'améliorer progressivement au cours des prochaines semaines, mais la situation reste fragile et de nouvelles interruptions de distribution sont à prévoir.

Sur VIDAL.fr
COLPOTROPHINE (promestriène) : la distribution de la crème 1 % est suspendue (7 septembre 2016)

Commentaires (0)