En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer des contenus et services adaptés à vos centres d’intérêts. En savoir plus et gérer ces paramètres.x

Ménopause : tensions d'approvisionnement des gels d'estradiol OESTRODOSE et ESTREVA

1
2
3
4
5
(aucun avis)
vu par 1270 lecteurs
L'approvisionnement des gels d'estradiol, indiqués dans la prise en charge des symptômes de la ménopause, est perturbé.

Concernant OESTRODOSE 0,06 % gel pour application cutanée en flacon (17-bêta-estradiol), le laboratoire Besins International annonce une reprise progressive de la production depuis mi-janvier 2018. La situation reste néanmoins fragile et des difficultés ponctuelles pourront être observées au cours des prochains mois.

Même situation pour le médicament ESTREVA 0,1 % gel (estrodiol) : des tensions sont signalées et devraient persister jusqu'en mars prochain.

L'approvisionnement des gels d'estradiol, actuellement tendu, devrait s'améliorer dans les prochains mois (illustration).


L'approvisionnement des gels d'estradiol est tendu
Les gels d'estradiol, indiqués dans la prise en charges des symptômes de la ménopause, font l'objet de tensions d'approvisionnement qui devraient s'améliorer dans les prochains mois.

 
  • OESTRODOSE : reprise progressive de la production
La spécialité OESTRODOSE 0,06 % gel pour application cutanée en flacon (17-bêta-estradiol) subit des tensions d'approvisionnement depuis plusieurs mois liées à des interruptions répétées sur le site de fabrication.
Le laboratoire Besins International a confirmé une reprise de la production effective depuis mi-janvier 2018. Cependant, cette reprise est progressive et impose de maintenir un contingentement de la distribution dans les prochains mois. 
Des difficultés pourront survenir sporadiquement durant cette période de reprise.

 
  • ESTREVA 0,1 % gel : amélioration prévue en mars
Concernant ESTREVA 0,1 % gel (estradiol), les stocks sont actuellement sous tension mais il n'y a pas de rupture de stock. Selon les informations communiquées par le laboratoire Teva, cette situation devrait persister jusqu'en mars
 
  • DELIDOSE 1 mg gel en sachet-dose : pas de difficultés à ce jour
Concernant la spécialité DELIDOSE 1 mg gel en sachet-dose (estradiol), le laboratoire CSP qui exploite ce médicament indique ne pas rencontrer de difficultés d'approvisionnement.

Les gels d'estradiol ne sont pas équivalents entre eux
En cas de remplacement d'un gel d'estradiol par un autre, il convient de tenir compte de la quantité d'estradiol délivrée par dose et d'adapter la posologie (Cf. Tableau I).
 
Tableau I - Les différentes spécialités d'estradiol sous forme de gel
commercialisées en France
Substance active Nom commercial Formes et présentations Quantité
d'estradiol délivrée par dose
Estradiol hémihydrate ESTREVA 0,1 % gel  Gel à 0,1 %
Flacon-tube de 50 g
avec pompe doseuse    
0,5 mg
Estradiol hémihydrate DELIDOSE 0,5 mg gel 
en sachet-dose
 
Gel pour application cutanée à 0,5 mg
Sachet-dose de 0,5 mg Boîte de 28

 
0,5 mg
Estradiol hémihydrate DELIDOSE 1 mg gel 
en sachet-dose
Gel pour application cutanée à 1 mg
Sachet-dose de 1 mg
Boîte de 28
 1 mg
17-bêta-estradiol OESTRODOSE
0,06 % gel pour application cutanée
en flacon
Gel pour application cutanée à 0,06 %
Flacon de 80 g

(64 doses)
avec pompe doseuse
 
0,75 mg
 

Pour mémoire : rappel des indications
OESTRODOSE est indiqué dans :
  • le traitement hormonal substitutif (THS) des symptômes de déficit en estrogènes chez les femmes ménopausées (Cf. VIDAL Reco "Ménopause : traitement hormonal").
  • en prévention de l'ostéoporose post-ménopausique chez les femmes ayant un risque accru de fracture ostéoporotique et présentant une intolérance ou une contre-indication aux autres traitements indiqués dans la prévention de l'ostéoporose (Cf. VIDAL Reco "Ostéoporose").
L'expérience de ce traitement chez les femmes âgées de plus de 65 ans est limitée.

ESTREVA et DELIDOSE sont indiqués dans le traitement hormonal substitutif (THS) des symptômes de déficit en estrogènes chez les femmes ménopausées
L'expérience de ce traitement chez les femmes âgées de plus de 65 ans est limitée. 


Sur VIDAL.fr
ESTREVA et DELIDOSE gels (estradiol) : un approvisionnement très perturbé (8 septembre 2016)

Commentaires (0)