En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer des contenus et services adaptés à vos centres d’intérêts. En savoir plus et gérer ces paramètres.x

ULTRA-LEVURE (Saccharomyces boulardii) : nouvelle contre-indication chez les patients en état critique ou immunodéprimés

1
2
3
4
5
4.0 (1 note)
vu par 11766 lecteurs
Utilisées dans la prise en charge de la diarrhée, les spécialités ULTRA-LEVURE (Saccharomyces boulardii) sont désormais contre-indiquées chez les patients en état critique ou immunodéprimés.

Cette nouvelle contre-indication fait suite à la survenue chez ces patients de rares cas de fongémie (présence de champignons dans le sang)
à Saccharomyces boulardii, d'évolution en majorité favorable mais parfois fatale chez certains patients préalablement en état critique.

Ce risque de fongémie est connu chez les patients porteurs d'un cathéter veineux central pour qui ULTRA-LEVURE est déjà contre-indiqué.

Pour éviter une contamination par les mains ou par l'air avec Saccharomyces boulardii, des précautions d’emploi doivent en outre être appliquées par le personnel soignant hospitalier
:
  • ne pas ouvrir les sachets ou gélules dans la chambre du patient ;
  • porter des gants durant leur manipulation,
  • les jeter immédiatement après usage et se laver les mains.

Saccharomyces boulardii est une souche tropicale de levure isolée pour la première fois en 1923 à partir de fruits de litchis et de mangoustans, par le scientifique français Henri Boulard (illustration).


Nouvelle contre-indication pour ULTRA-LEVURE
ULTRA-LEVURE (Saccharomyces boulardii) est désormais contre-indiqué chez les patients en état critique ou immunodéprimés

Cette nouvelle contre-indication s'applique à toutes les présentations d'ULTRA-LEVURE :

Un risque rare mais grave de fongémie
L'exposition à 
Saccharomyces boulardii des patients en état critique ou immunodéprimés est associé à un risque rare mais grave de fongémie

En effet, de rares cas ont été rapportés chez des patients hospitalisés en état critique ou immunodéprimés ayant reçu des préparations orales d'ULTRA-LEVURE. 

Dans la majorité des cas, l'évolution a été favorable mais l'issue a été fatale chez certains patients préalablement en état critique. 

Déjà contre-indiqué chez les patients porteurs de cathéter veineux central
Les patients porteurs d'un cathéter veineux central constituaient déjà une contre-indication pour les spécialités d'ULTRA-LEVURE, en raison du risque de fongémie (Cf. Encadré 1). 

 
Encadré 1 -  Extrait du RCP d'ULTRA-LEVURE 
Il est recommandé de ne pas ouvrir les gélules dans l'environnement de patients porteurs d'un cathéter veineux central, pour éviter toute colonisation, en particulier manuportée, du cathéter.
En effet, il a été rapporté chez des patients porteurs d'un cathéter veineux central, même non traités par S. boulardii, de très rares cas de fongémie se traduisant le plus souvent par de la fièvre et des hémocultures positives à Saccharomyces.


Nouvelles précautions d'emploi pour éviter une contamination par les mains ou l'air
Outre cette nouvelle contre-indication d'ULTRA-LEVURE, de nouvelles précautions doivent être mises en place pour éviter une contamination manuportée ou aéroportée par Saccharomyces boulardii.

En effet, les patients en état critique ou immunodéprimés à proximité de patients traités par ULTRA-LEVURE peuvent être à risque de contamination par Saccharomyces boulardii

A l'hôpital, le personnel soignant doit être particulièrement vigilant lors de la manipulation d'ULTRA-LEVURE en présence d'un patient en état critique ou immunodéprimé ou porteur d'un cathéter veineux central ou périphérique, même si le traitement ne lui est pas adressé. 

Les précautions suivantes sont applicables : 
  • ne pas ouvrir les sachets ou les gélules dans la chambre du patient ;
  • porter des gants durant la manipulation de probiotiques, les jeter immédiatement après usage et se laver les mains.

Attention aux compléments alimentaires !
ULTRA-LEVURE est la seule spécialité de Saccharomyces boulardii disposant d'une AMM (autorisation de mise sur le marché) dans
 le traitement symptomatique d'appoint de la diarrhée, en complément de la réhydratation (Cf. VIDAL Recos "Diarrhée aiguë de l'adulte" et "Gastro-entérite aiguë de l'enfant".

D'autres produits contenant des micro-organismes, dont certains S. boulardii, sont commercialisés comme compléments alimentaires.
Lors de l'utilisation de ces produits, le risque de fongémie doit être pris en compte chez les patients immunodéprimés, en état critique ou porteurs de cathéter. 

Pour aller plus loin
Communiqué - Saccharomyces boulardii (ultra-levure) : ajout d'une contre-indication chez les patients en état critique ou immunodéprimés (ANSM, 19 février 2018)
Lettre aux professionnels de santé - Ajout d'une contre-indication pour ULTRA-LEVURE (sur le site de l'ANSM, 19 février 2018)

Commentaires (3)

Le 27/02/2018 à 15:36
avatar Clement
Clement Profession non médicale / Autre
Si vous commencez a critiquer les compléments alimentaires, mais où va ont .! Tout est dangereux dans excès, même l'eau ! Tout doit étre controlé ! Quand ont ne connaît, ont doit se faire aider par un professionnel ! Les aliments d'aujourd'hui ne nous apporte plu les nutriments necessaires a notre organisme, ont doit donc faire appel aux compléments Alimentaires.!

0 6
Le 27/02/2018 à 14:05
avatar martineiade
martineiade Infirmier/Infirmière
un port à cath ou site pour chimio est il considéré comme un cathéter central ? même si le patient ne reçoit plus de chimio et donc plus immunodépression = CI ?
merci

2 0
Le 01/03/2018 à 09:44
avatar Modérateur
Modérateur
Oui

0 0
Le 27/02/2018 à 11:01
avatar francis2b
francis2b Profession non médicale / Autre
s'agit-il de toutes les ultra levures? Merci de répondre

1 0
Le 27/02/2018 à 11:10
avatar Modérateur
Modérateur
Oui

1 0