En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer des contenus et services adaptés à vos centres d’intérêts. En savoir plus et gérer ces paramètres.x

Alzheimer : arrêt de commercialisation fin novembre 2018 de REMINYL comprimé et gélule LP

1
2
3
4
5
(aucun avis)
vu par 3278 lecteurs
Le laboratoire Janssen a décidé d’arrêter la commercialisation de deux spécialités indiquées dans le traitement symptomatique de la maladie d’Alzheimer : REMINYL comprimé pelliculé et REMINYL gélule LP

Cet arrêt est programmé pour le 30 novembre 2018. Des médicaments génériques en gélule LP existent et permettront de poursuivre les traitements en cours à base de galantamine

Le laboratoire Janssen maintient en revanche la commercialisation de la forme buvable REMINYL 4 mg/mL solution buvable pour laquelle il n’y pas d’alternative générique. 

En 2016, la Haute Autorité de Santé (HAS) avait recommandé le déremboursement complet de l'ensemble des médicaments anti-Alzheimer (galantamine, mémantamine, donézépil, rivastigmine) en raison d’un service médical rendu (SMR) insuffisant.
Cet avis n’a pas été suivi par la ministre de la Santé de l’époque Marisol Touraine : ces médicaments sont toujours
remboursable à 15 %

Le premier symptôme de la maladie d'Alzheimer est souvent une perte de la mémoire immédiate, se manifestant initialement par des distractions mineures, qui s'accentuent avec la progression de la maladie (illustration).



Arrêt de commercialisation des comprimés et des gélules de REMINYL
Le laboratoire Janssen a décidé d'arrêter la commercialisation de REMINYL comprimé pelliculé et REMINYL gélule LP (galantamine), deux spécialités indiquées dans le traitement symptomatique de la maladie d'Alzheimer
 (Cf. VIDAL Reco « maladie d'Alzheimer »)
  • REMINYL 4 mg comprimé pelliculé, boîte de 56, CIP 3400935701756
  • REMINYL 8 mg comprimé pelliculé, boîte de 56, CIP 3400935536853
  • REMINYL 12 mg comprimé pelliculé, boîte de 56, CIP 3400935536914
  • REMINYL 8 mg gélule LP, boîte de 28, CIP 3400936759398
  • REMINYL 16 mg gélule LP, boîte de 28, CIP 3400936759510
  • REMINYL 24 mg gélule LP, boîte de 28, CIP 3400936759688

Cet arrêt de commercialisation prendra effet à compter du 30 novembre 2018

Quelles alternatives médicamenteuses ?
Pour permettre la poursuite des traitements à base de galantamine en cours, un recours aux génériques de REMINYL LP est possible. Les 3 dosages sont proposées, à 8 mg, 16 mg et 24 mg, sous forme de gélule à libération prolongée
Il n'existe pas de génériques pour la forme comprimé pelliculé. 

En outre, l'arrêt de commercialisation de REMINYL ne s'applique qu'aux formes orales solides, les comprimés et les gélules. 
Le laboratoire Janssen maintient la commercialisation de la forme buvable REMINYL 4 mg/mL solution buvable pour laquelle il n'y pas d'alternative générique. 

Des médicaments toujours remboursables malgré un SMR insuffisant
En 2012, tous les médicaments anti-Alzheimer dont REMINYL ont subi une baisse du taux de remboursement, passant de 65 % à 15 % (notre article du 16 mars 2012) :
  
Depuis, la Haute Autorité de Santé (HAS) s'est prononcée en 2016 contre le maintien du remboursement de ces spécialités, en raison d'un service médical rendu (SMR) insuffisant.

Selon les experts de la Commission de la transparence, ces médicaments présentent une efficacité au mieux modeste, établie uniquement sur les troubles cognitifs à court terme, au prix d'un risque d'effets indésirables potentiellement graves et d'un risque accru d'interactions médicamenteuses en raison du profil de la population traitée (âgée, polypathologique et polymédiquée)


Pour la HAS, dans le cadre de la stratégie thérapeutique, il est plutôt nécessaire de privilégier une approche globale, non médicamenteuse et pluriprofessionnelle de la maladie d'Alzheimer pour contribuer à améliorer la qualité de vie des patients et des aidants.

Cet avis n'a pas été suivi par la ministre de la Santé de l'époque Marisol Touraine (notre article du 26 octobre 2016) : ces médicaments restent remboursables au taux de 15 %. 

Janssen reste engagé dans la recherche d'un médicament anti-Alzheimer
Selon un communiqué de presse en date du 27 avril 2018, le laboratoire Janssen indique poursuivre son engagement sur le segment des maladies neurodégénératives, notamment par un vaste programme de recherche et développement de nouveaux traitement anti-Alzheimer : « Après avoir mené un important programme de développement avec le bapineuzumab, un anticorps monoclonal qui malheureusement n'a pas démontré de preuves suffisantes pour accéder à une autorisation de mise sur le marché, Janssen continue la recherche clinique avec un programme innovant pour la prévention de l'apparition des symptômes de la maladie d'Alzheimer et qui étudie différents composés. Ce programme de recherche est actuellement en phase II ».

Pour aller plus loin 
Médicaments de la maladie d'Alzheimer : un intérêt médical insuffisant pour justifier leur prise en charge par la solidarité nationale (HAS, 21 octobre 2016)

Rapport d'évaluation des médicaments indiqués dans le traitement symptomatique de la maladie d'ALZHEIMER (Commission de la transparence, octobre 2016)

Sur VIDAL.fr
Maladie d'Alzheimer : la HAS recommande le déremboursement de 4 médicaments, Marisol Touraine temporise (26 octobre 2016)

Commentaires (0)