En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer des contenus et services adaptés à vos centres d’intérêts. En savoir plus et gérer ces paramètres.x

ALTIM (cortivazol) : arrêt de commercialisation officiel

1
2
3
4
5
(aucun avis)
vu par 2457 lecteurs
Le laboratoire Sanofi a confirmé l’arrêt de commercialisation de l'anti-inflammatoire stéroïdien ALTIM suspension injectable (cortivazol), indisponible déjà depuis plusieurs mois.

Des alternatives thérapeutiques existent pour remplacer ALTIM dans toutes ses indications (illustration)


Arrêt de commercialisation
Le laboratoire Sanofi a décidé d'arrêter la commercialisation d'ALTIM 3,75 mg/1,5 mL suspension injectable en seringue pré-remplie (cortivazol) [Cf. Encadré 1].

 
Encadré 1 - Indications d'ALTIM
ALTIM est un glucocorticoïde indiqué dans les affections rhumatologiques suivantes : 
  • en injection intra-articulaire : arthrites inflammatoires, arthrose en poussée (Cf. VIDAL Reco "Gonarthrose, coxarthrose") ;
  • en injection périarticulaire : tendinites, bursites ;
  • en injection des parties molles : talalgies, syndrome du canal carpien, maladie de Dupuytren ;
  • en injection épidurale : radiculalgies. 

Cet arrêt est effectif et les deux derniers lots distribués sont arrivés à péremption les 30 avril et 31 mai 2018.

Indisponibilité effective depuis plusieurs mois
Cette spécialité de rhumatologie, commercialisée depuis 1973, était déjà indisponible depuis plusieurs mois en France. 
Cette situation était consécutive à des problèmes de production, en raison d'un incident grave survenu sur le site du fabricant (Angleterre). 
Aussi, depuis février 2017, la production d'ALTIM était interrompue (notre article du 16 février 2017).

Quelles alternatives thérapeutiques ?
Seule spécialité de cortivazol, ALTIM dispose d'alternatives thérapeutiques (Cf. Tableau I ci-dessous) dans toutes ses indications (Cf. Encadré 1 ci-dessus), y compris en injection épidurale dans les radiculalgies où la seule alternative est HYDROCORTANCYL 2,5 % suspension injectable (acétate de prednisolone).
 
Tableau I - Injections intra-articulaires de corticoïdes : les alternatives d'ALTIM
Bétaméthasone BETNESOL 4 mg/1 ml solution injectable
CELESTENE 4 mg/ml solution  injectable
CELESTENE CHRONODOSE 5,7 mg/ml suspension injectable
DIPROSTENE susp inj en seringue préremplie
Méthylprednisolone DEPO-MEDROL 40 mg suspension injectable en flacon
Prednisolone HYDROCORTANCYL 2,5 % suspension injectable
Triamcinolone acétonide KENACORT RETARD 40 mg/1 ml suspension injectable
KENACORT RETARD 80 mg/2 ml suspension injectable
Triamcinolone hexacétonide HEXATRIONE 2 % suspension injectable intra-articulaire
 
Sur VIDAL.fr
ALTIM (cortivazol) : arrêt de production et d'approvisionnement pour une durée indéterminée (16 février 2017)

Commentaires (1)

Le 30/07/2018 à 13:24
avatar Alex
Alex Infirmier/Infirmière
Merci pour l informations

0 0