En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer des contenus et services adaptés à vos centres d’intérêts. En savoir plus et gérer ces paramètres.x

Glaucome : arrêt de commercialisation de la présentation en unidose du collyre COSOPT (dorzolamide et timolol)

1
2
3
4
5
1.0 (1 note)
vu par 3559 lecteurs
Le laboratoire Santen a décidé d’arrêter la commercialisation de la présentation en récipient unidose du collyre antiglaucomateux COSOPT (dorzolamide et timolol).

La présentation en flacon multidose compte-gouttes reste disponible. 

Après administration locale, Cosopt unidose diminue l'élévation de la pression intraoculaire, associée ou non à un glaucome (illustration).


Arrêt de commercialisation depuis le 30 juin 2018
Le laboratoire Santen a décidé, pour des raisons internes, d'arrêter la commercialisation de la présentation COSOPT collyre en récipient unidose (dorzolamide et timolol) [Cf. Encadré 1]. 
Cet arrêt est effectif depuis le 30 juin 2018.

 
Encadré 1 - Indication de COSOPT
Traitement de la pression intra-oculaire élevée (PIO) chez les patients présentant un glaucome à angle ouvert ou un glaucome pseudo-exfoliatif, lorsqu'une monothérapie par bêta-bloquant administrée par voie oculaire est insuffisante (CfVIDAL Reco "Glaucome chronique à angle ouvert").

Cette présentation unidose ne sera plus disponible à épuisement des stocks ; le dernier lot distribué se périme le 29 février 2020.

La présentation COSOPT en flacon multidose compte-gouttes reste disponible. 

Quelles alternatives médicamenteuses ?
COSOPT est une association d'antiglaucomateux :
  • le timolol, un bêtabloquant, 
  • le dorzolamide, un inhibiteur de l'anhydrase carbonique. 

A ce jour en France, il n'existe pas d'autres collyres associant le dorzolamide et le timolol présentés en unidoses : toutes les autres spécialités composées de cette association sont en flacon (COSOPT en flacon multidoseDUALKOPT en flacon multidoses, génériques).

A noter qu'à l'exception de DUALKOPT, ces présentations en flacon diffèrent de celles en unidose par la présence dans leur composition d'un conservateur, le chlorure de benzalkonium.

Pour mémoire, il est actuellement recommandé de privilégier l'utilisation de collyres sans conservateur, comme les collyres unidoses et les multidoses sans chlorure de benzalkonium : les conservateurs présents dans les collyres multidoses peuvent en effet induire, du fait d'une administration chronique, des effets indésirables inflammatoires conjonctivaux et une toxicité de la surface oculaire (Cfavis de la Commission de la transparence du 21 octobre 2015 sur COSOPT et Journal français d'ophtalmologie, 2010).

Commentaires (0)