En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer des contenus et services adaptés à vos centres d’intérêts. En savoir plus et gérer ces paramètres.x

Mal de gorge aigu : STREFEN et génériques (flurbiprofène) désormais sur prescription médicale obligatoire

1
2
3
4
5
(aucun avis)
vu par 2820 lecteurs
Les spécialités de flurbiprofène en pastille à sucer sont désormais soumises à prescription médicale obligatoire, quel que soit le dosage par pastille. 

L'exonération dont bénéficiaient les pastilles à sucer dosées à 8,75 mg de flurbiprofène est supprimée. 

En pratique, ces nouvelles modalités de délivrance s'appliquent aux spécialités 
STREFEN 8,75 mg pastille à sucer et à ses génériques. 

Les pastilles à sucer de flurbiprofène ne peuvent plus être délivrées sans ordonnance en pharmacie (illustration).


À compter du 23 mai 2019, les pastilles à sucer de flurbiprofène ne peuvent plus être délivrées en pharmacie sans ordonnance médicale, quelle que soit la quantité de flurbiprofène par unité de prise. 

Cette modification des conditions de délivrance résulte de la suppression de l'exonération des pastilles à sucer de flurbiprofène de la liste II des substances vénéneuses, selon un arrêté du 20 mai 2019 publié au Journal officiel du 22 mai 2019 (texte 14).


En pratique, les spécialités concernées sont les pastilles à sucer dosées à 8,75 mg de flurbiprofène (quantité maximale remise au public = 140 mg, soit 16 pastilles par boîtes) : 
  • STREFEN 8,75 mg pastille à sucer (Cf. Encadré 1),
  • STREFEN 8,75 mg pastille à sucer orange sans sucre édulcorée à l'acésulfame potassique,
  • FLURBIPROFENE SANDOZ CONSEIL 8,75 mg pastille orange sans sucre édulcorée au sucralose.
 
Encadré 1 - Indication thérapeutique des spécialités de flurbiprofène en pastille à sucer
Traitement symptomatique des maux de gorge aigus chez l'adulte et l'enfant à partir de 12 ans.

Alors qu'elles étaient inscrites sur la liste des spécialités de médication officinale (mise à jour du 4 février 2019), ces spécialités figurent désormais sur la liste II des substances vénéneuses : elles ne pourront plus être disposées en libre accès par les pharmaciens dans leur officine, ni faire l'objet d'une délivrance dans le cadre du conseil pharmaceutique.

Des signalement de pharmacovigilance avec les AINS utilisés contre la douleur et/ou la fièvre
Cette inscription des pastilles à sucer de flurbiprofène sur liste II intervient peu après la publication par l'Agence nationale de sécurité du médicament et des produits de santé (ANSM) d'un point d'information concernant les anti-inflammatoires non stéroïdiens (AINS) utilisés dans la prise en charge de la douleur et/ou de la fièvre (CfEncadré 2), en raison de signalements de pharmacovigilance portant sur des complications infectieuses graves (Cf. notre article du 18 avril 2019).
 
Encadré 2 - AINS ayant une indication antalgique et/ou antipyrétique
(hors indication rhumatologique)

L'ANSM rappelait notamment que l'utilisation du paracétamol devait être privilégiée en cas de douleur et/ou de fièvre, en particulier dans un contexte d'infection courante comme une angine, une rhinopharyngite, une otite, une toux, une infection pulmonaire, une lésion cutanée ou la varicelle, en particulier en automédication (Cf. VIDAL Recos "Douleur de l'adulte", "Douleur de l'enfant" et "Fièvre de l'enfant").
 
Pour aller plus loin 
Arrêté du 20 mai 2019 modifiant les exonérations à la réglementation des substances vénéneuses - Flurbiprofène pastille à sucer (Journal officiel du 22 mai 2019 - texte 14)

Commentaires (0)