En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer des contenus et services adaptés à vos centres d’intérêts. En savoir plus et gérer ces paramètres.x

DEPAMIDE (valpromide) : rupture de stock en ville et à l'hôpital pour une durée indéterminée

1
2
3
4
5
(aucun avis)
vu par 2667 lecteurs
Des tensions d'approvisionnement d'origine industrielle perturbent actuellement la distribution du médicament de psychiatrie DEPAMIDE 300 mg comprimé pelliculé gastro-résistant (valpromide), indiqué en 2e intention dans la prise en charge des épisodes maniaques du trouble bipolaire. 

En parallèle, un rappel de lots a été effectué en officine et à l'hôpital, suite à l'identification d'un défaut de qualité des comprimés (résultats hors spécification des tests de dissolution).
 
À ce jour, DEPAMIDE est indisponible en ville et à l'hôpital pour une durée indéterminée. 

Les patients en cours de traitement doivent consulter leur médecin pour envisager un traitement de remplacement. 
Aucun nouveau traitement par DEPAMIDE ne doit être initié pendant cette période. 

Dans sa forme la plus typique, la maladie bipolaire comporte deux phases : la phase maniaque et la phase dépressive (illustration).


Le médicament de psychiatrie DEPAMIDE 300 mg comprimé pelliculé gastro-résistant (valpromide) [Cf. Encadré 1] est actuellement indisponible : 
  • en ville depuis le 3 juin 2019 (boîte de 30 comprimés) ;
  • à l'hôpital depuis le 1er juillet 2019 (boîte de 50 comprimés).

Encadré 1 - Indication thérapeutique de DEPAMIDE 
Chez l'adulte, traitement des épisodes maniaques du trouble bipolaire en cas de contre-indication ou d'intolérance au lithium. La poursuite du traitement après l'épisode maniaque peut être envisagée chez les patients ayant répondu au valpromide lors de l'épisode aigu (Cf. VIDAL Reco "Trouble bipolaire").

Cette situation est d'origine industrielle. 
Aucune date de remise à disposition n'est annoncée à ce jour.

Un rappel de 12 lots sur le marché
Concomitamment à l'annonce de cette rupture de stock, un rappel de lots de DEPAMIDE a été organisé le 3 juillet. 
Au total, 10 lots distribués en ville et 2 lots distribués à l'hôpital doivent être retirés des pharmacies (officine et hôpital) et du circuit de distribution pharmaceutique (Cf. Encadré 2), suite à l'identification de résultats hors spécifications sur le paramètre de dissolution du comprimé de DEPAMIDE (comprimé pelliculé gastrorésistant). 

Encadré 2 - Lots de DEPAMIDE concernés par l'alerte du 3 juillet 2019
Présentation de ville :
DEPAMIDE 300 mg comprimé gastro-résistant (boîte de 30 comprimés, CIP 3400932070619)
Modèle hospitalier :
DEPAMIDE 300 mg comprimé gastro-résistant (boîte de 50 comprimés, CIP 3400955900061)
  • Lot 8A009 – péremption 09/2021
  • Lot 8A010 – péremption 09/2021
  • Lot 8A012 – péremption 09/2021
  • Lot 8A013 – péremption 09/2021
  • Lot 9A002 – péremption 01/2022
  • Lot 9A003 – péremption 01/2022
  • Lot 9A004 – péremption 01/2022
  • Lot 9A005 – péremption 01/2022
  • Lot 9A007 – péremption 02/2022
  • Lot 9A010 – péremption 02/2022
  • Lot 9A001 – péremption 01/2022
  • Lot 9A011 – péremption 02/2022

Pas de nouveaux traitements, recours aux alternatives thérapeutiques
Dans ce contexte, aucune initiation avec DEPAMIDE ne doit être entreprise durant cette période de pénurie. 

Dans sa lettre aux professionnels de santé en date du 2 juillet 2019, le laboratoire sanofi conseille aux pharmaciens d'officine d'orienter les patients en cours de traitement vers le médecin généraliste ou le prescripteur afin d'envisager le recours à une alternative thérapeutique. 

Pour aller plus loin
DEPAMIDE 300 mg, comprimé pelliculé gastro-résistant - Rupture de stock (ANSM, 2 juillet 2019)
Lettre du laboratoire aux professionnels de santé (sur le site de l'ANSM, 2 juillet 2019)
Alerte MED19/A025/B019 : Depamide 300 mg comprimé pelliculé gastro-résistant - Sanofi-Aventis France - Rappel de lots (ANSM, 3 juillet 2019)


Sur VIDAL.fr
Antiépileptiques et grossesse : 5 molécules associées à un risque élevé de malformation congénitale s'ajoutent au valproate (26 avril 2019)
Valproate : interdiction chez toutes les patientes enceintes ou en âge de procréer, sauf exception (13 juin 2018, mise à jour le 20 juillet 2018)

Commentaires (0)