En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer des contenus et services adaptés à vos centres d’intérêts. En savoir plus et gérer ces paramètres.x

La saison de la peste recommence à Madagascar

1
2
3
4
5
(aucun avis)
vu par 104 lecteurs

Médecine des voyages

A Madagascar, selon le Ministère de la santé la saison de la peste a commencé. Les 3 premiers cas de peste bubonique viennent d'être enregistrés à 50 km à l'ouest de la capitale.

Treize cas présumés de peste humaine ont été signalés depuis quelques jours à Faratsiho (9 cas), Arivonimamo (3 cas) et 1 cas à Ambatomirahavavy. Aucun décès n'a été signalé.

À Faratsiho, les neuf cas sont suspectés d'être une peste pulmonaire, une forme plus grave que la peste bubonique qui peut être transmise de personne à personne.

Comme chaque année, des campagnes de sensibilisation ont commencé dans le but de prévenir la propagation des épidémies comme celle de 2017 qui avait fait plus de 200 victimes et 2400 personnes infectées par la bactérie Yersinia pestis sur tout le territoire malgache.

À Madagascar, il existe une «saison de peste» qui a lieu tous les ans, généralement entre septembre et avril. 

Rappels sur la peste

La peste causée par la bactérie Yersinia pestis est enzootique chez les rongeurs. Les humains peuvent être infectés par :

  • piqûre d'une puce infectée portée par un rongeur, ou plus rarement par d'autres animaux ;
  • par contact direct avec des tissus contaminés ;
  • dans de rares cas par l'inhalation d'aérosols provenant de personnes ou d'animaux infectés.

Les symptômes de la peste bubonique chez l'homme comprennent l'apparition brutale d'une fièvre, de frissons, de maux de tête et d'une altération de l'état général. Dans la plupart des cas, il y a une augmentation douloureuse du volume des ganglions lymphatiques de l'aine, des aisselles ou du cou. Si les bactéries atteignent les poumons, le patient développe une pneumonie (peste pneumonique), qui est alors transmissible de personne à personne par les sécrétions respiratoires émises lors de la toux.

Si le diagnostic est précoce, la peste bubonique peut être traitée avec succès par des antibiotiques. La peste pulmonaire est l'une des maladies infectieuses les plus graves et responsables d'une létalité (proportion de décès parmi les cas) élevée. Les patients peuvent mourir 24 heures après l'infection. Le pronostic dépend de la rapidité de la mise en œuvre du traitement antibiotique.

Il est conseillé aux voyageurs de prendre des mesures préventives :

  • utiliser un insectifuge sur la peau et les vêtements ;
  • ne pas les laisser les chiens ou les chats errer librement et leur mettre un insectifuge sur la peau ;
  • ne pas camper près des nids de rongeurs ou des terriers ;
  • éviter le contact avec les animaux malades ou morts ;
  • pour un chasseur porter des gants lors de la manipulation de la proie.

Sources : Outbreak News Today ; Promed.

Commentaires (0)