La Commission européenne et l'Organisation mondiale de la santé unissent leurs efforts pour promouvoir les bienfaits de la vaccination

30 Septembre 2019

Mesvaccins.net

Le 12 septembre 2019, la Commission europ?enne et l'Organisation mondiale de la sant? (OMS) ont organis? conjointement le premier sommet mondial de la vaccination ? Bruxelles.?

L'objectif est de donner un coup d'acc?l?rateur ? l'action mondiale visant ? mettre un terme ? la propagation des maladies ? pr?vention vaccinale, et de plaider contre la diffusion de fausses informations sur les vaccins dans le monde entier.?

En ouvrant le sommet, Monsieur Jean-Claude Juncker, pr?sident de la Commission europ?enne, et Monsieur Tedros Adhanom Ghebreyesus, directeur g?n?ral de l'Organisation mondiale de la sant?, ont appel? ? une intensification urgente des efforts pour mettre un terme ? la propagation des maladies ? pr?vention vaccinale, telles que la rougeole.?

Au cours des trois derni?res ann?es, sept pays, dont quatre situ?s dans la r?gion europ?enne, ont perdu leur statut de pays ayant ?limin? la rougeole.?

Les nouvelles ?pid?mies sont la cons?quence directe d'?carts en mati?re de couverture vaccinale, notamment chez les adolescents et les adultes qui n'ont jamais b?n?fici? d'une couverture vaccinale compl?te. Pour r?sorber ces ?carts, le sommet a abord? les multiples obstacles ? la vaccination : les droits et r?glementations, l'accessibilit?, la disponibilit? et la qualit? des services de vaccination, ainsi que l'acc?s ? ces services, les normes, les valeurs et le soutien sociaux et culturels, ainsi que la motivation, les attitudes, les connaissances et les comp?tences personnelles.?

La Commission europ?enne et l'Organisation mondiale de la sant? ont appel? ? accorder un important soutien ? l'Alliance mondiale pour les vaccins et la vaccination (GAVI). La GAVI joue un r?le essentiel dans la r?alisation des objectifs mondiaux en mati?re de vaccination dans les pays qui sont les moins bien arm?s dans ce domaine.?

De nouveaux mod?les et possibilit?s pour acc?l?rer la mise au point de vaccins sont ?galement ? l'ordre du jour du sommet mondial de la vaccination, ainsi que les moyens de faire en sorte que la vaccination soit une priorit? de sant? publique et un droit universel.?

Contexte

L'OMS a d?clar? la r?ticence ? la vaccination, ? laquelle participent une sous-estimation des risques, un manque de confiance et des difficult?s d'acc?s aux services, comme l'une des dix menaces pesant sur la sant? mondiale en 2019. L'OMS a ?galement rappel? que les vaccins sont s?rs et efficaces et qu'ils constituent le fondement de tout syst?me de soins de sant? primaires solide.?

? l'?chelle mondiale, 79 % des personnes conviennent que les vaccins sont s?rs et 84 % s'accordent ? dire qu'ils sont efficaces, selon l'?tude Wellcome Global Monitor sur ce que des citoyens du monde entier pensent de la science et des grands probl?mes de sant?. Or, le rapport sur l'?tat de la confiance dans les vaccins dans l'UE montre que le refus de la vaccination a augment? dans de nombreux ?tats membres de l'UE en raison du manque de confiance dans la s?curit? et l'efficacit? des vaccins ? l'?chelle mondiale. Ce manque de confiance contribue de mani?re significative ? la baisse des taux de couverture, essentiels pour garantir l'immunit? collective, ce qui a pour effet d'entra?ner une augmentation des flamb?es ?pid?miques.

Selon une enqu?te Eurobarom?tre r?alis?e en avril de cette ann?e, pr?s de la moiti? des citoyens de l'UE (48 %) estime que les vaccins peuvent souvent entra?ner de graves effets secondaires, 38 % pensent qu'ils peuvent ?tre ? l'origine des maladies contre lesquelles ils sont cens?s les prot?ger et 31 % sont persuad?s qu'ils peuvent affaiblir le syst?me immunitaire. Ces chiffres sont ?galement le r?sultat d'une propagation accrue de fausses informations sur les bienfaits et les risques des vaccins par les m?dias num?riques et sociaux.

En 2019, les cas de rougeole signal?s ont atteint le nombre le plus ?lev? enregistr? dans le monde depuis 2006. L'augmentation du nombre de cas de rougeole a commenc? en 2018 et s'est poursuivie en 2019 : environ 90 000 cas ont ?t? signal?s au cours des six premiers mois de l'ann?e dans la seule r?gion europ?enne de l'OMS, et plus de 365 000 dans le monde. Ces chiffres, qui couvrent le premier semestre de l'ann?e, sont d?j? sup?rieurs aux chiffres totaux pour chaque ann?e depuis 2006.

Les progr?s dans l'instauration d'une couverture sanitaire universelle et, ? terme, la r?alisation de l'objectif 3 des objectifs de d?veloppement durable (permettre ? tous de vivre en bonne sant? et promouvoir le bien-?tre de tous ? tout ?ge) sont des priorit?s en Europe et dans le reste du monde.

L'OMS, ses ?tats membres et l'Union europ?enne ont pris des mesures audacieuses pour rem?dier aux ?carts de vaccination, qui constituent une porte ouverte aux maladies ? pr?vention vaccinale. Les activit?s mises en place dans le cadre du plan d'action europ?en pour les vaccins de l'OMS, de la recommandation du Conseil relative au renforcement de la coop?ration contre les maladies ? pr?vention vaccinale et de l'action commune de l'Union europ?enne sur la vaccination ont des cons?quences d'une port?e consid?rable pour les syst?mes de sant? et les communaut?s.

Source : Organisation mondiale de la sant?.