Nouvel approvisionnement en masques FFP2 et chirurgicaux : pour qui ? Combien ? Comment ?

1
2
3
4
5
(aucun avis)
vu par 5334 lecteurs
Comme annoncé par le président de la République lundi 16 mars 2020, un nouveau stock de masques a été acheminé dans les pharmacies, en priorité dans les 25 départements les plus touchés par l'épidémie de COVID-19. Ce stock, composé de masques FFP2 et de masques chirurgicaux, doit permettre de couvrir les besoins des professionnels de santé libéraux a minima pour 2 semaines.

Dans la foulée, la DGS (Direction générale de la santé) a précisé les règles de distribution de ces dispositifs, notamment les quotas de répartition par professionnel et les modalités de traçabilité.

Les caisses primaires d’assurance maladie sont en charge du suivi de l’exécution de ces règles à partir d'un document unique de traçabilité tenu par chaque pharmacie d'officine. 

La dotation de masques issus du stock d'Etat doit permettre de répondre aux besoins des professionnels de santé libéraux et des centres de santé a minima pour les 2 prochaines semaines (illustration).


Un nouveau stock de masques a été mis à disposition par Santé Publique France le 17 mars 2020 et acheminé dans les pharmacies d'officine françaises : 
  • le 17 mars dans les départements les plus touchés, c'est-à-dire les départements où la circulation du SRAS-Cov-2 est fortement active, 
  • le 18 mars dans les autres départements. 
Contrairement au dispositif mis en place en début d'épidémie, ces masques issus du stock d'État ont été livrés par le transporteur privé GEODIS. 
À l'officine, le pharmacien doit distinguer les boîtes de masques reçues par GEODIS de celles de son stock habituel en apposant l'étiquette "STOCK ÉTAT". 

La distribution par les grossistes répartiteurs devrait être réintroduite pour les prochaines livraisons. 

Une dotation pour 2 semaines de masques FFP2 et chirurgicaux
La dotation issue du stock d'État comprend des masques FFP2 et des masques chirurgicaux. 
Cette dotation doit permettre de répondre aux besoins des professionnels de santé libéraux et des centres de santé a minima pour les 2 prochaines semaines (cette durée ne prend pas en compte les éventuelles dotations régionales, issues des stocks constitués par les Agences régionales de santé [ARS]). 

Ces masques sont réservés aux professionnels de santé identifiés par la Direction générale de la santé (DGS) et sont délivrés par les pharmaciens de façon hebdomadaire. 

Quels masques pour quels professionnels de santé et combien ? 
Selon les consignes de la DGS, dans les zones d'exposition à risque (Santé Publique France - mise à jour du 17 mars 2020), ces masques doivent être répartis entre les professionnels de santé de la façon suivante :
  • Médecins, biologistes médicaux et IDE (infirmiers diplômés d'État) : 18 masques par semaine et par professionnel, chirurgicaux ou FFP2 dans le strict respect des indications et selon les disponibilités.
  • Pharmaciens : 18 masques chirurgicaux par semaine et par professionnel.
  • Sages-femmes : 6 masques chirurgicaux par semaine pour prendre en charge les femmes confirmées COVID-19.
  • Masseurs-kinésithérapeutes : 6 masques par semaine et par professionnel, chirurgicaux ou aux normes FFP2 dans le strict respect des indications et selon les disponibilités, pour la réalisation des actes prioritaires et non reportables.
  • Services d'aide et de soins à domicile : 9 masques chirurgicaux par semaine et par professionnel exerçant au sein de la structure pour assurer les visites prioritaires. 
  • Prestataires de service et distributeurs de matériel : 1 boîte de masques chirurgicaux par semaine et par entreprise pour assurer les visites prioritaires, notamment lors d'interventions chez des patients sous chimiothérapie, nutrition parentérale. 
Autrement dit, selon leur caractéristique, les masques FFP2 ou chirurgicaux doivent être attribués de la manière suivante : 
  • masques FFP2 : médecins, biologistes médicaux et IDE, masseurs-kinésithérapeutes ;
  • masques chirurgicaux : pharmaciens, professionnels des services d'aide et de soins à domicile, prestataires de service et distributeurs de matériel.

Répartition des masques dans les autres zones : quotas identiques, mais priorité à 3 professionnels de santé
Selon les consignes au 17 mars 2020 relatives aux autres zones du territoire national, les masques doivent être distribués en priorité aux médecins (généralistes ou autres spécialistes particulièrement exposés), infirmiers et pharmaciens selon les mêmes règles de distribution (cf. paragraphe précédent)

En dehors des zones d'exposition à risque, aucune distribution n'est prévue à d'autres professionnels de santé.

Le cas particuliers des chirurgiens dentistes 
Pour les chirurgiens dentistes, un dispositif particulier de distribution des masques doit être mis en place dans les prochains jours, sous l'égide de l'Ordre des chirurgiens dentistes. Selon ce dispositif, une officine de pharmacie sera désignée dans chaque département pour délivrer les masques aux chirurgiens dentistes pour leur permettre d'assurer les soins les plus urgents. 


Pas de délivrance de masques aux patients en pharmacie
Le dispositif actuel ne prévoit pas la délivrance aux patients de masques issus du stock d'État par les pharmaciens. 
Interrogée sur ce point par VIDAL lors d'une conférence de presse donnée le 17 mars 2020, la présidente de l'Ordre des pharmaciens Carine Wolf-Thal a précisé que "les stocks d'État sont réservés exclusivement aux professionnels de santé dans le cadre de leur exercice"

Traçabilité des masques : gestion assurée par les pharmaciens et contrôlée l'Assurance maladie
La délivrance des masques aux professionnels de santé est confiée aux pharmacies d'officine. 
La cellule nationale de crise a mis en place un dispositif de traçabilité pour éviter une déperdition du stock de masques, qui constituent actuellement un équipement rare. 

Ce dispositif repose sur un tableau de suivi intitulé "Document unique de traçabilité" permettant au pharmacien de recueillir, pour chaque professionnel libéral auquel il délivre des masques : 
  • ses coordonnées, 
  • sa profession, 
  • les numéros d'identification RPPS, ADELI et FINESS, 
  • le nombre de masques chirurgicaux et FFP2 délivrés et issus du stock d'État. 

Pour assurer le suivi et renouveler les stocks, le pharmacien doit envoyer ce document :
  • à son grossiste répartiteur lorsque les stocks sont épuisés, 
  • à sa caisse d'assurance maladie de rattachement via mail, chaque semaine le vendredi après-midi. 

Pour aller plus loin
DGS URGENT 2020-INF-15 : Délivrance des masques FFP2 et chirurgicaux aux professionnels (DGS, 18 mars 2020)
Lettre réseau délivrance en ville des masques accompagné du document unique de traçabilité (sur le site de l'Ordre des pharmaciens, 18 mars 2020)
Urgent - Doctrine de distribution des masques aux professionnels de santé prioritaires (Conseil de l'Ordre des Pharmaciens, 18 mars 2020)

Commentaires (4)

Le 22/03/2020 à 17:10
avatar Philou
Philou Médecin - Médecine générale
Pourquoi ne parle-t’on pas des résident(e) des M.A.S qui sont confiné(e)s ?
La société française ne s’intéresse qu’aux résident(e)s des E.H.P.A.D (politiques, journalistes, .... !).
Dans les M.A.S. il y a aussi des sujets fragile voire très fragiles chez qui le confinement peut créer de graves problèmes psychologiques.
Pourquoi ce sectarisme ?

1 0
Le 21/03/2020 à 10:51
avatar titane
titane Pharmacien
Toutes les personnes qui vont dans des commerces devraient porter un masque... Tout simplement scandaleux cette rupture de stock permanente!
Ce n'est pas quoi de fabriquer un masque, mais à force de tout délocaliser, voila ou on en est...
merci pour cet article très précis.

2 0
Le 20/03/2020 à 13:22
avatar nurseisa
nurseisa Infirmier/Infirmière
Infirmière libérale au contact des patients, nous avons eu 18 masques chirurgicaux pour 6 jours, quand nous observons les femmes de ménage dans les couloirs ou personnel à l'accueil des foyers logement (où les patients sont confinés dans leur chambre) équipés depuis 2 jours de ffp2. Je dois dire que cela est horriblement déprimant et angoissant d'avoir l'impression de n'avoir aucune importance pour nos dirigeants

3 0
Le 20/03/2020 à 11:49
avatar Popeye
Popeye Médecin - Cardiologie
"puisque c'est la guerre" va pour la guerre!!!!
fabriquons des masques FFP2, des sérums , des vaccins, des tests de détection à grande échelle et les utilisés afin d'isoler la bonne population !!!!
importer des masques de chine là ou tout a commencé....je n'y crois pas
en France il semble que l'on face tout à l'envers, c'est navrant merci la gestion politique calamiteuse qui a fait d'une médecine qui était une des meilleurs au monde un foutoir
vive la guerre vive les mercenaires

2 0