Produits de contraste : des précautions à respecter pour encadrer le risque d'hypersensibilité immédiate

1
2
3
4
5
(aucun avis)
vu par 1641 lecteurs
L'ANSM* rappelle aux équipes médicales les précautions à respecter lors de l'utilisation des produits de contraste à visée diagnostique.
En effet, selon les données de pharmacovigilance, des réactions d’hypersensibilité immédiate (HSI) sont régulièrement rapportées avec cette catégorie de médicaments. 

D'une manière générale, la prescription et l'administration d'un produit de contraste doivent être décidées de manière individuelle, en tenant compte du profil du patient.

Les patients asthmatiques, atopiques ou ayant des antécédents d'allergie avec un produit de contraste constituent des populations à risque. 
Une surveillance médicale de tous les patients pendant et après l’administration du produit de contraste (30 minutes) doit être mise en place.
Les centres d'imagerie médicale doivent être équipés des moyens nécessaires à une réanimation d'urgence.


*Agence nationale de sécurité du médicament et des produits de santé 

Les produits de contraste utilisés pour la réalisation de certains examens d'imagerie peuvent déclencher des réactions d'hypersensibilité immédiate, de sévérité variable (illustration).


Dans un point d'information en date du 18 mars 2020, l'Agence nationale de sécurité du médicament et des produits de santé (ANSM) informe les professionnels de santé qu'elle reçoit régulièrement des signalements de réactions d'hypersensibilité immédiate (HSI) observées avec les produits de contraste à visée diagnostique (cf. Encadré 1).
 
Encadré 1 - Les produits de contraste en bref
Les produits de contraste sont utilisés pour la réalisation de certains examens à visée diagnostique (scanner, IRM, échographie, etc.). Administrés par voie parentérale (intraveineuse le plus souvent) avant l'examen d'imagerie, ces produits permettent d'augmenter artificiellement les contrastes afin de mieux visualiser un organe ou une lésion. 

Ce risque concerne tous les produits de contraste. 
Il est imprévisible et peut survenir :
  • chez des patients n'ayant jamais reçu de produit de contraste comme chez ceux en ayant reçu sans incident ;
  • immédiatement après l'injection. 

Les réactions d'HSI peuvent être de nature allergique ou non allergique. 
Leur sévérité est variable, allant de réactions mineures au choc anaphylactique, avec une issue potentiellement fatale. 

Précautions à respecter : évaluation du traitement, profil du patient et équipement de réanimation
Afin de réduire le risque de réaction d'HSI, l'ANSM rappelle aux professionnels de santé qui réalisent des examens d'imagerie avec des produits de contraste les précautions à observer et la conduite à tenir.

 
  • Précautions générales pour minimiser le risque HSI : évaluation préalable du risque
Avant toute prescription et administration d'un produit de contraste, une évaluation du rapport bénéfice/risque doit être réalisée par le radiologue, pour chaque patient. Cette évaluation doit permettre d'identifier les patients présentent un risque accru de réaction d'HSI avec les produits de contrastes (cf. Encadrés 2 et 3).

Encadré 2 - Profil des patients à risque  de réaction d'HSI de nature allergique
  • Antécédent de réaction d'HSI allergique lors d'une précédente administration d'un produit de contraste : ces patients présentent un risque augmenté de nouvelle réaction en cas de ré-administration du même, ou éventuellement d'un autre produit de contraste. Le risque allergique existe quelles que soient la voie d'administration et la dose administrée du produit de contraste.
  
Encadré 3 - Profils de patients à risque de réaction d'HSI de nature non allergique
  • Patients asthmatiques : il est recommandé d'équilibrer l'asthme avant l'injection d'un produit de contraste. Une attention particulière est nécessaire en cas de crise d'asthme dans les 8 jours avant l'examen ou en cas d'asthme sévère en raison d'un risque accru de survenue d'un bronchospasme. Un avis pneumologique est par conséquent requis.
  • Patients atopiques (allergie aux allergènes naturels de l'environnement introduits par voie naturelle dans l'organisme) : le terrain atopique peut favoriser une libération de l'histamine. Ces réactions, cutanées (érythème, urticaire localisée) et généralement peu sévères, peuvent être prévenues par l'administration préalable d'un anti-histaminique de type H1.
 
  • Prémédication, surveillance et équipement en cabinet/centre d'imagerie
La prémédication n'empêche pas la survenue de réactions graves.

Le patient doit être surveillé étroitement pendant et après l'administration du produit de contraste (30 minutes). Les signes tels qu'un gonflement, des démangeaisons, un érythème ou une urticaire évoquent une réaction d'HSI.

Le cabinet/centre de radiologie doit disposer des moyens nécessaires et immédiatement disponibles pour une réanimation d'urgence. 

Suivi d'un patient ayant développé une réaction d'HSI : déterminer le mécanisme de la réaction et intégrer les conclusions au dossier du patient
Pour tout patient ayant présenté une réaction d'HSI après l'injection d'un produit de contraste, la détermination du mécanisme de cette réaction, allergique ou non allergique, est importante afin de s'assurer de la sécurité des procédures radiologiques ultérieures.

Cette détermination repose sur un bilan allergologique. 
Si le mécanisme allergique est retenu, le produit de contraste est contre-indiqué à vie.

Le patient doit être clairement informé des résultats de cette enquête et des produits de contraste à tests positifs qui lui seront contre-indiqués et de ceux à tests négatifs qui pourraient lui être administrés.
Ces informations doivent être mentionnées dans son dossier, en particulier le DMP (dossier médical pharmaceutique).

Information des patients sur le risque de réaction d'HSI en cas d'examen d'imagerie médicale
Lors d'un examen d'imagerie médicale, les patients doivent être informés et sensibilisés au risque d'HSI associé aux produits de contraste. 
Les patients asthmatiques, les patients ayant un antécédent de réaction d'HSI avec un produit de contraste et les patients atopiques (eczéma, urticaire, rhume des foins, conjonctivites allergiques) doivent le signaler à l'équipe médicale (cf. VIDAL Recos Dermatite atopique de l'adulte, Dermatite atopique de l'enfant,  Urticaire chronique et Rhinite allergique).

Pour aller plus loin
Produits de contraste et risques de réactions d'hypersensibilité immédiate : l'ANSM rappelle les précautions à prendre - Point d'Information (ANSM, 18 mars 2020)

Sur VIDAL.fr
MAGNEVIST et OMNISCAN : suspension des AMM et rappel de tous les lots (16 janvier 2018)

Commentaires (1)

Le 05/06/2020 à 18:26
avatar Beliv
Beliv
comment réaliser vos rêves plus rapidement sans stress, je suis devenu très riche en vie et réaliser mes rêves en rejoignant les Illuminati, si vous devenez membre des Illuminati tous vos désirs vous seront donnés, êtes-vous footballeur, artiste musical a longtemps que vous voulez être puissant, riche et célèbre, contactez le Grand Maître Edmundo sur le numéro WhatsApp (+2348159768201) tout ce que vous devez faire est de vous inscrire et d'obéir aux règles et conditions il n'y a pas de sacrifice humain dans les Illuminati

Andrew

0 0