Prescription de l’activité physique et sportive : l’édition 2020 du MédicoSport-Santé est en ligne

1
2
3
4
5
4.0 (1 note)
vu par 2232 lecteurs
La Commission médicale du Comité national olympique et sportif français (CNOSF), en coopération étroite avec la Société française de médecine de l’exercice et du sport (SFMES), publie l’édition 2020 du MédicoSport-Santé, dictionnaire à visée médicale des disciplines sportives. Cinq ans après la première édition, l’ouvrage compte désormais 50 fédérations sportives impliquées, ainsi que des synthèses sur la place de l’activité physique dans la prise en charge de 7 familles de pathologies et de 3 états physiologiques.

De nouvelles fédérations sportives ont contribué à cette édition 2020 : Fédération française des études et sports sous-marins (FFESSM), Fédération française du Kick boxing, Muaythaï et disciplines associées (FFKMDA), Fédération française du Roller & Skateboard (FFRS), Fédération nationale du sport en milieu rural (FNSMR) et de l’Union française des œuvres laïques d’éducation physique (UFOLEP). De plus, de nouvelles pathologies ont été ajoutées : pathologies respiratoires, fibromyalgie et maladie de Parkinson.

Grâce au partenariat entre le CNOSF et VIDAL, une version digitale du Médicosport-Santé est accessible gratuitement sur VIDAL.fr. Véritable outil d’aide à la prescription ou à la préconisation d’activités physiques et sportives, il recense les caractéristiques physiques, physiologiques et mentales de chaque discipline ainsi que les conditions de pratique dans le cadre du sport-santé.

Pour favoriser la diffusion et l’appropriation de l’outil par les professionnels de santé, le CNOSF propose un kit de communication composé d’un flyer et d’un tutoriel de navigation.

L'édition 2020 du MédicoSport-Santé est disponible sur VIDAL.fr


À l'origine du MédicoSport-Santé (MSS), il y a la volonté du Comité national olympique et sportif français (CNOSF) de promouvoir le sport-santé et l'activité physique et sportive (APS), ainsi que d'accompagner la reconnaissance de l'APS comme une thérapeutique non médicamenteuse par la loi de Santé publique du 26 janvier 2016 (confirmant l'avis de la HAS dans son rapport de 2011).
Pour y parvenir, la Commission médicale du CNOSF, sous la coordination de son président, le Dr Alain Calmat, a demandé dès 2011 à toutes les fédérations sportives de créer des Comités Sport-Santé et de formaliser leur offre en matière d'APS et d'Activité physique adaptée (APA), dans une dimension de prévention primaire, mais également de prévention secondaire et tertiaire dans les pathologies chroniques les plus fréquentes.

Un outil destiné à accompagner le praticien dans la prescription de l'APS
Le MédicoSport-Santé est conçu pour permettre aux médecins de prescrire une activité physique et sportive adaptée à leurs patients, dans une optique de prévention primaire, secondaire et tertiaire.
Cet outil accompagne les prescripteurs et les techniciens et coachs sportifs dans la prescription et la mise en œuvre d'une APS sûre, efficace et adaptée à la fois à l'état de santé d'un patient, mais aussi à ses préférences personnelles en terme de pratique sportive (individuelle, en équipe, à l'extérieur, nouvelle ou précédemment pratiquée, etc.).

De nouvelles pathologies et de nouvelles fédérations sportives
L'édition 2020 prend en compte de nouvelles pathologies : maladies respiratoires, fibromyalgie et maladie de Parkinson. Ces nouvelles maladies s'ajoutent aux maladies cardiovasculaires ou métaboliques, aux cancers, aux maladies de l'appareil locomoteur, aux troubles psychiques, aux effets du vieillissement et à la prévention primaire chez les enfants et les adolescents, ainsi qu'aux maladies neurologiques, grossesse et post-partum.
De nouvelles fédérations sportives ont également contribué à cette édition 2020 : Fédération française des études et sports sous-marins (FFESSM), Fédération française du Kick boxing, Muaythaï et disciplines associées (FFKMDA), Fédération française du Roller & Skateboard (FFRS), Fédération nationale du sport en milieu rural (FNSMR) et de l'Union française des œuvres laïques d'éducation physique (UFOLEP). En tout, 50 fédérations sportives ont contribué à cette base de données.

Des informations structurées au sein d'une base de données intégrée aux outils VIDAL
Les éléments fournis par les fédérations ont été utilisés pour nourrir une base de données structurée, permettant ainsi des requêtes spécifiques (par exemple selon les bénéfices et les contre-indications de la discipline, l'objectif de prévention ou thérapeutique recherché, les adaptations propres à une pathologie, etc.).
Cette mise en base de données permet également un croisement entre l'offre en APS/APA et l'état de santé particulier d'un patient et ses préférences. Cette base de données structurée est intégrée dans les outils numériques du groupe VIDAL afin qu'elle puisse servir aux praticiens qui souhaitent prescrire une activité physique et sportive.

Répondre aux questions des patients sur l'adaptation des pratiques à leur état de santé
Grâce à cette base de données, les prescripteurs peuvent sélectionner, en fonction des objectifs prophylactiques ou thérapeutiques recherchés, une liste de disciplines pertinentes à partir de laquelle le patient pourra indiquer ses préférences.
De plus, en cas de maladie chronique, le prescripteur dispose d'éléments à communiquer à son patient sur la façon dont la discipline a été adaptée pour être compatible avec sa sécurité et ses limites fonctionnelles.
Le prescripteur peut également consulter les contre-indications propres à la forme adaptée de la discipline (moins exigeante physiquement que la forme classique) et être informé sur les particularités du certificat de non contre-indication pour cette discipline adaptée.
Pour favoriser l'appropriation de l'outil par les professionnels de santé, le CNOSF propose cette année un kit de communication composé d'un flyer et d'un tutoriel de navigation.

Des informations mises à jour et validées par des experts de l'APS et de l'APA
Les informations disponibles au sein de cette base de données sont validées et mises à jour à la fois par les Comités Sport-Santé des fédérations sportives, mais également par un groupe ad hoc de la Commission médicale du CNOSF, le Comité MédicoSport-Santé, composé d'experts dans le domaine des effets de la pratique sportive sur la prévention et le soin des maladies chroniques. Ce comité s'assure également de l'uniformité et de la cohérence des informations proposées par les fédérations, pour une meilleure structuration des données.

Un outil complémentaire des documents publiés par la HAS
En septembre 2018, la HAS a publié un guide pratique pour la "Promotion, consultation et prescription médicale d'activité physique et sportive pour la santé chez les adultes", accompagné de référentiels d'aide à la prescription par pathologie.
Comme pour le MSS, l'objectif de ce guide est de permettre aux médecins de prescrire de l'activité physique aux personnes atteintes de maladies chroniques ou présentant un état de santé pour lesquels les bénéfices de l'activité physique sont reconnus.
Onze référentiels accompagne ce guide, concernant le surpoids et l'obésité de l'adulte, le diabète de type 2, l'hypertension artérielle, la maladie coronarienne stable, la bronchopneumopathie chronique obstructive, les accidents vasculaires cérébraux, l'insuffisance cardiaque chronique, la dépression, les cancers du sein, colorectaux et de la prostate, les personnes âgées et la grossesse et le post-partum.
Cet outil sera utilement complété par le MédicoSport-Santé et ses informations organisées par discipline sportive dans leur forme classique ou adaptée, permettant ainsi une prescription personnalisée dans le respect des recommandations de la HAS.

Pour aller plus loin
Le rapport d'orientation de la HAS sur les thérapeutiques non médicamenteuses, 2011
« Développement de la prescription de thérapeutiques non médicamenteuses validées », Synthèse, avril 2011

L'édition 2020 du MédicoSport-Santé (en pdf)

Le flyer du CNOSF sur le MédicoSport-Santé, 2020

Commentaires (0)