Douleurs légères à modérées : fin de remboursement pour NALGESIC (fénoprofène)

1
2
3
4
5
(aucun avis)
vu par 1250 lecteurs
À compter du 6 juillet 2020, la spécialité anti-inflammatoire antalgique NALGESIC 300 mg comprimé pelliculé (fénoprofène calcique) sera déremboursée en ville. 
Cette décision a fait l'objet d'un arrêté publié au Journal officiel du 2 juillet 2020 ; elle résulte d'une demande du laboratoire Sciencex de ne plus bénéficier d'une prise en charge par l'Assurance maladie. 
Les modalités de prescription et de dispensation ne changent pas ; NALGESIC reste soumis à prescription médicale obligatoire (liste II).
À l'hôpital, NALGESIC reste pris en charge au titre de son agrément aux collectivités.

NALGESIC est indiqué dans le traitement symptomatique des douleurs d'intensité légère à modérée (illustration).


L'anti-inflammatoire non stéroïdien NALGESIC 300 mg comprimé pelliculé (fénoprofène calcique) est radié de la liste des spécialités remboursables (cf. Encadré 1). 

Encadré 1 - Indication thérapeutique de NALGESIC

Comme indiqué dans l'arrêté du 2 juillet 2020, la demande de radiation relative au remboursement a été formulée par le laboratoire Sciencex, malgré un SMR (service médical rendu) important selon le dernier avis en date émis en 2016 par la Commission de la Transparence (CT). 
Interrogé par VIDAL, le laboratoire indique que le prix fixé pour NALGESIC ne couvre plus ses coûts de production.

Fin de prise en charge en ville à partir du 6 juillet 2020

La radiation de la liste des spécialités remboursables prendra effet le 6 juillet 2020.
Jusqu'à présent, NALGESIC (boîte de 16 comprimés) a bénéficié d'un remboursement à 65 %, au prix de 1,53 euros TTC.

En pratique, à compter du 6 juillet 2020 :
  • NALGESIC n'est plus remboursable par l'Assurance maladie dans le cadre d'une délivrance en pharmacie de ville ; 
  • un prix libre est applicable, en remplacement du prix fixé ;
  • les stocks encore détenus à cette date ne pourront plus être pris en charge. 

NALGESIC reste agréé aux collectivités, et peut être pris en charge dans ce cadre.
Les modalités de dispensation de NALGESIC ne changent pas ; une prescription médicale reste obligatoire (liste II). 


Pour aller plus loin
Arrêté du 30 juin 2020 portant radiation de spécialités pharmaceutiques de la liste mentionnée au premier alinéa de l'article L. 162-17 du code de la sécurité sociale (Journal officiel du 2 juillet 2020, texte 27)

 

Commentaires (0)