En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer des contenus et services adaptés à vos centres d’intérêts. En savoir plus et gérer ces paramètres.x

Vasoconstricteurs utilisés par voie orale ou nasale, informations importantes de sécurité d'emploi

1
2
3
4
5
(aucun avis)
vu par 2641 lecteurs
Vasoconstricteurs utilisés par voie orale ou nasale, informations importantes de sécurité d'emploi

Médicaments

Depuis le 1 er janvier 2011, 15 cas graves d'effets indésirables cardiovasculaires (hypertension artérielle, crise d'angor) ou neurologiques (convulsions, troubles du comportement et accident vasculaire) survenus chez des patients ayant pris une spécialité contenant un vasoconstricteur (voies orale et nasale) ont été enregistrés en France. Dans 25 % des cas, ces médicaments ont été mal utilisés (non-respect de la durée de traitement limitée à 5 jours et des contre-indications).
Cette situation conduit l'Afssaps (Agence française de sécurité sanitaire des produits de santé) à rappeler les éléments de bon usage des médicaments contenant un vasoconstricteur utilisés pour leurs propriétés décongestionnantes de la sphère ORL :
  • La posologie maximale journalière ne doit pas être dépassée.
  • La durée maximale de traitement ne doit pas excéder 5 jours.
  • Ces médicaments sont contre-indiqués chez l'enfant de moins de 15 ans.
  • Ces médicaments sont également contre-indiqués en cas : d'hypertension artérielle sévère ou mal équilibrée ; d'antécédents d'accident vasculaire cérébral ou de facteurs de risque susceptibles de favoriser la survenue d'AVC, en raison de l'activité sympathomimétique alpha du vasoconstricteur ; d'insuffisance coronarienne sévère ; d'antécédents de convulsions.
  • Il est inutile et potentiellement dangereux d'associer entre eux deux de ces médicaments (même administrés par des voies différentes).
Ces recommandations et contre-indications ont été insérées dans les notices et RCP (résumé des caractéristiques du produit) de ces spécialités à la suite de deux enquêtes françaises de pharmacovigilance. Mais, en raison de ces cas récents, une actualisation de l'enquête française est en cours, afin de déterminer si des actions supplémentaires doivent être menées.
Enfin, l'Afssaps met en ligne sur son site un document à l'attention des patients destiné à rappeler le bon usage des médicaments vasoconstricteurs utilisés dans le rhume, ainsi qu une liste des médicaments concernés actuellement commercialisés.

Pour mémoire :
Les spécialités contenant un vasoconstricteur :
  • et administrées par voie nasale ne sont délivrées que sur prescription médicale ;
  • et administrées par voie orale peuvent être délivrées sans prescription médicale.

Commentaires (0)