INSULINES LANTUS et risque de cancer : aucune conclusion à ce jour

1
2
3
4
5
(aucun avis)
vu par 493 lecteurs
INSULINES LANTUS et risque de cancer : aucune conclusion à ce jour

Médicaments

Un possible lien entre la prise d'analogues de l'insuline, notamment la glargine, et le risque de cancer a été évalué dans 4 études rendues publiques le 26 juin 2009 dans la revue Diabetologia.
Selon l'EMA, compte tenu des résultats discordants, voire contradictoires, de ces études, le lien entre la prise de cette insuline et l'augmentation du risque de cancer ne peut donc faire l'objet d'aucune conclusion définitive à ce stade.
Dans ce contexte, l'ANSM (Agence nationale de sécurité du médicament et des produits de santé) recommande de poursuivre le traitement par insuline et met en garde les patients contre toute modification de traitement sans avis médical.
L'EMA continue d'évaluer les résultats de ces études et de toutes les données disponibles dans la littérature, ainsi que celles apportées par le laboratoire sanofi-aventis, sur le profil de risque de l'insuline glargine.
L'analyse approfondie porte notamment sur le rapport avec la dose administrée, la durée des études et le rôle des autres facteurs de risque du cancer du sein et d'autres cancers (âge, tabac, indice de masse corporelle, etc.).

Commentaires (0)