En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer des contenus et services adaptés à vos centres d’intérêts. En savoir plus et gérer ces paramètres.x

Le développement affectif et intellectuel des enfants de plus de 3 ans

Mis à jour : Vendredi 07 Août 2009

Le développement psychique de trois à cinq ans

Vers trois ans, votre bébé... n'en est plus un. Dans bien des cas, il fait son entrée à l'école maternelle. C'est parfois sa première découverte d'un autre milieu que son foyer, avec d'autres règles à respecter. Il prend ses distances avec ses parents et se sociabilise en fréquentant ses camarades au quotidien. Il joue avec les autres enfants et accepte d'attendre son tour. C'est aussi l'âge des premières amours et des premiers bisous. Son langage continue à se développer. Il participe aux conversations simples et ses questions fusent : où, quand, comment, pourquoi ? Son imaginaire est très développé et pas toujours bien différencié du réel. Il se repère bien dans l'espace et commence à apprécier les jeux collectifs. Son sens du temps se développe, il distingue hier de demain et après-demain.

Le développement psychique de cinq à huit ans

Vers six ans, l’enfant entre à l’école élémentaire ; il apprend à lire, à écrire et à calculer. Ses capacités intellectuelles vont se développer rapidement et les traits de son caractère se précisent. Il va peu à peu prendre son indépendance et se débrouiller seul. Vers sept à huit ans, il entre dans le stade de la pensée opératoire, il est capable de déduction (appliquer une règle générale à un cas particulier) et d’induction (imaginer une règle générale à partir de cas particuliers).

Ses relations affectives et sociales se précisent, il choisit ses amis selon ses affinités et ses centres d’intérêt. Ces amitiés sont fortes et se prolongent parfois jusqu’à l’âge adulte. Il préférera bientôt passer son temps libre avec ses amis plutôt qu’avec sa famille. Néanmoins, il a toujours besoin de votre attention et de votre affection ; vous restez son principal point de référence.

Actualités

L'augmentation du stress est associée à une diminution significative de la fertilité, d'où l'importance de la relaxation, la détente, le positivisme, certes loin d'être toujours faciles à mettre en oeuvre... (illustration).

Fertilité de la femme : l’influence du stress varie en fonction des phases du cycle

Le Programme national d’action pour améliorer l’accès à l’IVG a été lancé à l'occasion des 40 ans de la loi Veil légalisant l'IVG en France.

Nouvelles mesures pour améliorer l’accès à l’IVG en 2016

La prise de la pilule affecterait temporairement les ovaires et la fertilité