En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer des contenus et services adaptés à vos centres d’intérêts. En savoir plus et gérer ces paramètres.x

Fatigue et grossesse

Mis à jour : Mercredi 10 Septembre 2014

La fatigue est un effet fréquent de la grossesse, en particulier pendant les premiers et les derniers mois. En général, elle est le résultat de plusieurs causes : par exemple, modifications hormonales, troubles du sommeil, voire anémie. Des moyens simples peuvent la prévenir et la soulager, au moins de manière partielle.

Pourquoi est-on fatiguée en début de grossesse ?

femme enceinte fatiguée

Pendant les premières semaines de grossesse, les modifications hormonales, et en particulier l’élévation de la concentration de progestérone dans le sang, provoquent fatigue et somnolence. L’organisme est sollicité par le développement du placenta nécessaire à la bonne croissance du fœtus. À ces changements, peuvent s’ajouter l’obligation de maintenir son rythme de travail, le temps passé dans les transports en commun, le fait d’avoir d’autres jeunes enfants, etc.

De plus, le stress et l’anxiété liés à l’annonce de la grossesse peuvent provoquer des troubles du sommeil qui accentuent la fatigue. Enfin, celle-ci est plus fréquente si le début de la grossesse s’accompagne de nausées, de vomissements et d’une perte d’appétit, réduisant ainsi l’apport d’aliments énergétiques.

Dans la vaste majorité des cas, ces troubles s’apaisent avec le temps et la fatigue disparaît au cours du deuxième trimestre.

L'anémie, source de fatigue pendant la grossesse
Chez les femmes qui attendent des jumeaux, ou celles qui ont des grossesses rapprochées, la carence en fer est relativement fréquente. Celle-ci gêne la production de globules rouges et interfère avec l’apport d’oxygène à l’organisme. Cette baisse anormale du nombre de globules rouges, l’anémie, est source de fatigue intense, en particulier à l’effort (avec un essoufflement rapide).
Pour prévenir ou traiter l’anémie, le médecin prescrit des suppléments de fer pendant les deux derniers trimestres de la grossesse et recommande de consommer des aliments riches en fer (viandes, légumes verts, œufs, poissons). Une supplémentation en fer est systématique chez les femmes enceintes végétariennes.

Pourquoi est-on fatiguée en fin de grossesse ?

Au cours des dernières semaines de grossesse, les causes de la fatigue sont faciles à identifier : prise de poids, ventre volumineux, sommeil difficile, essoufflement lié au volume de l’utérus, etc. La femme enceinte ralentit naturellement son rythme et donne plus de place aux moments de repos ou aux siestes réparatrices.

Peut-on prévenir la fatigue liée à la grossesse ?

Au début de la grossesse, la prévention de la fatigue passe souvent par une meilleure organisation de sa vie quotidienne : aller au lit plus tôt, se faire aider dans les tâches les plus épuisantes, éventuellement s’autoriser une petite sieste après déjeuner (mais pas plus tard pour éviter les insomnies au coucher).

Une alimentation équilibrée (en particulier un petit déjeuner consistant) peut éviter les baisses d’énergie, ainsi qu’une bonne hydratation tout au long de la grossesse (environ deux litres d’eau ou de jus de fruits dilués par jour). Enfin, un peu d’activité physique régulière (marche, natation, etc.) contribue également à prévenir la fatigue.

À la fin de la grossesse, la prévention de la fatigue repose essentiellement sur le repos, l’organisation et l’aménagement des tâches quotidiennes, la qualité du sommeil, voire des exercices de relaxation pour mieux dormir. L’activité physique adaptée reste un excellent moyen d’éviter les coups de fatigue.

Peut-on soulager la fatigue liée à la grossesse ?

Malheureusement, à part le repos, il n’existe pas de moyen de soulager durablement la fatigue liée à la grossesse. Celle qui apparaît pendant les premières semaines tend à disparaître avec le temps, mais celle de la fin de la grossesse nécessite simplement du repos et suffisamment de sommeil (même sous la forme de siestes courtes).

Dès le début de la grossesse, pensez à vous organiser pour que, dans la dernière ligne droite, vous puissiez être aidée par des proches, des amis ou des voisins qui vous soulageront de certaines tâches.

Attention à l’abus de caféine pendant la grossesse pour combattre la fatigue ! Une consommation supérieure à l’équivalent de trois tasses à café par jour a été associée à une augmentation de la fréquence des fausses couches et de la naissance de bébés de faible poids. La caféine se trouve dans le café, le thé, le chocolat, le maté, le guarana et les colas.

Source : « Le grand livre de ma grossesse » Collège national des gynécologues et obstétriciens, Eyrolles, 2012.

Actualités

L'augmentation du stress est associée à une diminution significative de la fertilité, d'où l'importance de la relaxation, la détente, le positivisme, certes loin d'être toujours faciles à mettre en oeuvre... (illustration).

Fertilité de la femme : l’influence du stress varie en fonction des phases du cycle

Le Programme national d’action pour améliorer l’accès à l’IVG a été lancé à l'occasion des 40 ans de la loi Veil légalisant l'IVG en France.

Nouvelles mesures pour améliorer l’accès à l’IVG en 2016

La prise de la pilule affecterait temporairement les ovaires et la fertilité