En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer des contenus et services adaptés à vos centres d’intérêts. En savoir plus et gérer ces paramètres.x

Grossesse, transpiration et bouffées de chaleur

Mis à jour : Mercredi 10 Septembre 2014

De nombreuses femmes enceintes connaissent des problèmes de bouffées de chaleur et de transpiration excessive. Liés aux changements hormonaux de la grossesse, ces petits soucis peuvent être gênants au quotidien. Des mesures peuvent être prises pour les gérer au mieux.

Pourquoi la grossesse provoque-t-elle des bouffées de chaleur et de la transpiration ?

bouffée de chaleur d'une femme enceinte

Les bouffées de chaleur sont un problème fréquent de la grossesse, en particulier au deuxième et troisième trimestre, parfois pendant la période d’allaitement. Les changements hormonaux provoquent une dilatation des petits vaisseaux sanguins qui se situent sous la peau, en particulier au niveau de la tête, du cou et de la poitrine. Cette dilatation des vaisseaux entraîne une sensation de chaleur qui dure de quelques secondes à quelques minutes et déclenche de la transpiration. La nuit, la femme enceinte peut se réveiller en sueur, ce qui nuit à la qualité de son sommeil.

Par ailleurs, une hyperthyroïdie survient parfois au cours de la grossesse. Cet hyperfonctionnement de la thyroïde (et dans certains cas, le surpoids) stimule les glandes qui fabriquent la sueur (glandes sudoripares) et une transpiration excessive (« hyperhidrose ») peut être observée au niveau des aisselles, du pubis et de la plante des pieds.

Peut-on prévenir les bouffées de chaleur ?

Malheureusement, il n’est pas possible de prévenir les bouffées de chaleur liée à la grossesse. Attention, les compléments alimentaires vendus pour lutter contre les bouffées de chaleur liées à la ménopause ne doivent pas être pris par les femmes enceintes ou qui allaitent. Ils contiennent des hormones végétales qui peuvent interférer avec la grossesse.

Comment gérer les bouffées de chaleur et la transpiration au quotidien ?

Lorsqu’on souffre de bouffées de chaleur liées à la grossesse, il est préférable de porter des vêtements amples, en coton ou en lin, en privilégiant les couches de vêtements indépendantes, de manière à pouvoir ajuster sa tenue à la température de son corps. L’usage d’un mini-ventilateur de poche, d’un éventail, d’un brumisateur ou de lingettes rafraîchissantes peut aider à supporter les bouffées de chaleur.

Les douches tièdes peuvent également soulager ces petits problèmes (les douches froides ayant tendance à provoquer une transpiration réflexe au sortir de la salle de bains).

La nuit, il est préférable de dormir avec un vêtement léger en coton (pour absorber la transpiration), de mettre une serviette éponge sur son oreiller et de maintenir la température de la chambre à une valeur autour de 17 ou 18°C.

Si vous souffrez de transpiration excessive, mieux vaut utiliser du talc que des anti-transpirants. Une épilation (à froid pour éviter les problèmes circulatoires) peut réduire les problèmes d’odeur liés à la transpiration.

Enfin, si vous transpirez, n’oubliez pas de vous réhydrater. N’essayez pas de lutter contre la transpiration en buvant moins, cela n’a pas d’effet sur la production de sueur et peut poser d’autres problèmes pendant la grossesse.

Source : « Le grand livre de ma grossesse » Collège national des gynécologues et obstétriciens, Eyrolles, 2012.

Actualités

L'augmentation du stress est associée à une diminution significative de la fertilité, d'où l'importance de la relaxation, la détente, le positivisme, certes loin d'être toujours faciles à mettre en oeuvre... (illustration).

Fertilité de la femme : l’influence du stress varie en fonction des phases du cycle

Le Programme national d’action pour améliorer l’accès à l’IVG a été lancé à l'occasion des 40 ans de la loi Veil légalisant l'IVG en France.

Nouvelles mesures pour améliorer l’accès à l’IVG en 2016

La prise de la pilule affecterait temporairement les ovaires et la fertilité