En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer des contenus et services adaptés à vos centres d’intérêts. En savoir plus et gérer ces paramètres.x

Enfants et animaux de compagnie

Mis à jour : Vendredi 07 Août 2009

Les accidents domestiques liés aux animaux de compagnie sont essentiellement les morsures et les griffures. Ils surviennent plutôt chez les garçons de trois à neuf ans et, pour la moitié des cas, sont dus à un animal vivant au domicile (ou chez un voisin, une fois sur trois). Comment protéger son enfant de ces accidents ?

Comment choisir un animal de compagnie pour un enfant ?

un enfant et son chien

En règle générale, les chiens, plus patients que les chats, sont plus adaptés aux facéties de leurs petits maîtres. Pourtant, toutes les races de chien ne sont pas à conseiller.

  • Même si les attaques de pitbulls et d’autres chiens de combat sont plus souvent mises en avant par les médias, la plupart des morsures d’enfant sont surtout le fait de chiens de type chiens de berger, dobermans, teckels et autres bassets, terriers ou petits chiens de compagnie facilement jaloux : caniches, loulous, bichons, etc. Les chiens à face aplatie (boxers et bouledogues, par exemple) ainsi que les grands chiens de chasse sont souvent plus patients et moins agressifs.
  • Au-delà de la race, chaque chien a son caractère, en partie déterminé par son éducation et la place qu’il occupe dans la famille. Demandez conseil à votre vétérinaire pour connaître les astuces qui permettent de choisir un chiot d’un tempérament calme, et les règles d’éducation à lui apprendre.
  • Les chats sont de bons compagnons, du moment que l’enfant apprend à respecter leur indépendance et à reconnaître leurs signaux d’agacement. En règle générale, les réactions des chats sont plus faciles à prévoir que celles des chiens.
  • Les rongeurs sont très appréciés des enfants, mais ils ne sont pas toujours de bonne compagnie. Les hamsters, les lapins et les écureuils de Corée peuvent facilement mordre et griffer. En revanche, les cobayes (cochons d’Inde) et les chinchillas sont généralement doux et affectueux.
  • Les oiseaux ne sont pas très appropriés et peuvent être à l’origine d’infections respiratoires chez les jeunes enfants (en particulier les pigeons et les oiseaux de la famille des perroquets). Avoir des enfants n’empêche pas d’avoir des oiseaux, mais il faut respecter une bonne hygiène et garder les enfants à distance lorsque l’on nettoie la cage.
  • Les aquariums sont très éducatifs, mais on confiera leur entretien aux plus grands. Couvrez-les, pour éviter que les tout-petits n’aillent goûter leur eau souvent riche en microbes.
  • Il faut éviter la présence de reptiles (serpents, iguanes, lézards et tortues) lorsque l’on a des enfants. Ils hébergent dans leur tube digestif des micro-organismes qui peuvent provoquer des infections graves.
Les allergies aux animaux
De plus en plus d’enfants sont allergiques aux poils, aux plumes ou à la salive de certains animaux (chat et cheval en particulier). Lorsque cette allergie est significative, il faut malheureusement se séparer de ses animaux. Trouvez-leur une nouvelle famille et prenez soin de bien expliquer à vos enfants les raisons de cette décision.

Protéger vos enfants des germes des animaux domestiques

Les animaux de compagnie hébergent parfois des micro-organismes et des parasites qui peuvent être transmis aux humains. Il est donc nécessaire de respecter quelques règles d’hygiène.

  • Traitez régulièrement vos chiens et vos chats contre les puces et les vers. Demandez conseil à votre vétérinaire.
  • Pendant les six premiers mois de la vie de votre enfant, limitez ses contacts avec vos animaux, le temps que son système immunitaire se développe.
  • Expliquez à votre enfant qu’il ne faut pas toucher à la gamelle d’un animal, à son lieu de couchage, à la litière des chats, aux copeaux placés au fond de la cage des rongeurs, etc. Apprenez-lui à systématiquement se laver les mains après avoir touché un animal et à ne pas se mettre les doigts dans la bouche.
  • Nettoyez régulièrement les caisses, les panières, les cages, les jouets et autres accessoires de vos animaux de compagnie. Changez régulièrement l’eau des aquariums si vous n’avez pas un système de filtration efficace.
  • Interdisez à vos animaux l’accès aux chambres, et plus particulièrement à celle de votre enfant. Les animaux ont tendance à aller dormir dans les draps ou sur les oreillers, parfois même sur le visage des bébés.

Actualités

L'augmentation du stress est associée à une diminution significative de la fertilité, d'où l'importance de la relaxation, la détente, le positivisme, certes loin d'être toujours faciles à mettre en oeuvre... (illustration).

Fertilité de la femme : l’influence du stress varie en fonction des phases du cycle

Le Programme national d’action pour améliorer l’accès à l’IVG a été lancé à l'occasion des 40 ans de la loi Veil légalisant l'IVG en France.

Nouvelles mesures pour améliorer l’accès à l’IVG en 2016

La prise de la pilule affecterait temporairement les ovaires et la fertilité