En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer des contenus et services adaptés à vos centres d’intérêts. En savoir plus et gérer ces paramètres.x

Transporter son enfant en deux-roues

Mis à jour : Vendredi 07 Août 2009

Les deux-roues sont de plus en plus populaires, en particulier en ville. Pour les parents, la tentation est grande de transporter leur enfant en deux-roues, que ce soit pour le conduire à l'école ou pour une balade dominicale.

Transporter son enfant en vélo

Vous pouvez transporter votre enfant sur votre vélo à condition qu’il soit assis sur un siège homologué muni de repose-pieds et de courroies d’attache, fixé à l’avant ou à l’arrière. Ce siège protège les jambes et les pieds de votre enfant, et lui évite de tomber ou de déséquilibrer le vélo. Conçus pour les petits à partir de neuf mois (le transport en vélo est déconseillé avant cet âge) et jusqu’à six ans, les sièges pour vélo sont classés selon le poids de l’enfant et doivent répondre à la norme NF (NF EN 14 344). Même s’il a atteint le poids ou l’âge requis, attendez que votre bébé sache se tenir assis sans problème, la tête droite, pour l’emmener en promenade. Avant cela, il n’a pas de résistance physique suffisante pour supporter les soubresauts.

Il existe des sièges inclinables qui permettent à l'enfant de dormir dans une position confortable. Il peut également être transporté dans une remorque spécialement aménagée. En France, il est interdit de transporter un enfant à califourchon, en amazone, ou sur soi, dans un sac à dos ou un porte-bébé. Pensez à équiper votre enfant (et vous-même) d'un casque ajustable.

Transporter son enfant en moto

Même si le code de la route autorise les motards à emmener leurs enfants de moins de cinq ans (avec un siège adapté), il n’est pas conseillé de les transporter sur une moto ou un scooter avant l’âge de douze ans. Si néanmoins vous souhaitez emmener un enfant de moins de cinq ans, sachez que vous devez disposer d’un siège homologué. Muni d’un harnais, de cale-pieds et d’un dosseret, il se fixe sur la place du passager. Bien entendu, votre passager doit porter un casque adapté à sa morphologie (les casques VTT ne suffisent jamais).

Après l’âge de cinq ans, l’enfant peut être transporté sans siège spécifique à condition que ses pieds atteignent les repose-pieds et qu’il porte un casque à sa taille, ce qui est parfois difficile à trouver. Il est indispensable de changer de casque tout au long de la croissance, ce qui demande un certain investissement financier. Une protection dorsale flexible (un gilet ressemblant à une carapace de tortue) doit être impérativement portée sur les vêtements. Il existe également des protections amovibles pour les épaules, les coudes et les genoux.

Évitez les longs trajets en moto. Les enfants montrent rapidement des signes de lassitude et d’agitation gênants pour le pilote.

Actualités

L'augmentation du stress est associée à une diminution significative de la fertilité, d'où l'importance de la relaxation, la détente, le positivisme, certes loin d'être toujours faciles à mettre en oeuvre... (illustration).

Fertilité de la femme : l’influence du stress varie en fonction des phases du cycle

Le Programme national d’action pour améliorer l’accès à l’IVG a été lancé à l'occasion des 40 ans de la loi Veil légalisant l'IVG en France.

Nouvelles mesures pour améliorer l’accès à l’IVG en 2016

La prise de la pilule affecterait temporairement les ovaires et la fertilité